Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[ON Y ÉTAIT] Le programme phare de Vivendi, Create Joy, fête ses 10 ans

[ON Y ÉTAIT] Le programme phare de Vivendi, Create Joy, fête ses 10 ans
Afin de souffler la dixième bougie de l’un de ses programmes les plus populaires, Create Joy (ie : un programme de solidarité dédié aux adolescents en difficulté âgés de 11 à 25 ans), Vivendi avait mis les petits plats dans les grands. Durant deux heures au Théâtre de Œuvre à Paris, porteurs de projets et intervenants se sont succédés sur scène, partageant leurs touchantes expériences liées à l’intérêt général.


 

Une ambiance festive pour célébrer le mécénat de Vivendi

 

L’après-midi débute sous un tonnerre d’applaudissements : la fanfare des Fabriques Orchestrales Junior soutenue par Vivendi, qui vient d’offrir au public une démonstration de quelques minutes, partira défiler aux côtés des brass bands locaux à La Nouvelle Orléans, à l’occasion du 300e anniversaire de la fondation de la ville. C’est Diane Emdin, responsable du projet Create Joy, qui annonce, ravie, la bonne nouvelle, avant d’accueillir sur scène Serge Araudi. Le philosophe et consultant introduit l’après-midi, pensée sous forme d’hommage aux partenaires de Create Joy, en dissertant autour de la naissance d’une nouvelle civilisation, propice à la création d’initiatives solidaires. Tous les voyants sont donc au vert, et la fête peut commencer.

 

Comment entre-t-on dans le monde associatif ?  

 

Durant plus d’une heure, qui sera ponctuée par un intermède musical à nouveau assuré par les Fabriques Orchestrales Junior, les porteurs de projets se succèdent sur scène, tous animés par la même passion. Et bien souvent, c’est l’histoire personnelle qui justifie l’ « entrée en solidarité ». Claire Guibault, directrice du Paris Mozart Orchestra, raconte comment l’adoption de ses deux fils au Togo lui a donné envie de faire de sa passion, la musique, un vecteur de prise de confiance en soi pour les jeunes de banlieue. Pour la fondatrice de Colombbus, qui lutte contre l’exclusion numérique, Sophie Germain, c’est un voyage qui a tout changé et fait naître son besoin d’engagement. Quant à Baya Bellanger, journaliste à la tête de La chance aux concours, c’est son parcours de boursière qui lui a donné envie de faciliter l’accès aux concours aux publics les plus isolés, en créant une prépa entièrement gratuite. « Je ne peux pas travailler autrement qu’en m’investissant émotionnellement dans les projets », confie à son tour Diane Emdin, d’ailleurs chaleureusement remerciée par l’ensemble des intervenants durant l’après-midi.

 

Create Joy, un programme conçu pour durer 

 

Le point commun de bien des associations présentes au théâtre de l’Oeuvre ce mardi ? Create Joy a bien souvent été leur premier mécène, et a su leur rester fidèle au fil des années. Depuis sa création, plus de 70 associations en France, en Grande Bretagne et en Afrique, ainsi que des dizaines de milliers de jeunes de 11 à 25 ans ont pu bénéficier de son soutien. Si Vivendi consacre un million d’euros par an au programme, l’accompagnement du groupe est protéiforme. « En réalité, nous tournons surtout autour de 35 à 40 associations par an, car nous privilégions le renouvellement de projets, précise Diane Emdin. Cela nous permet d’accompagner les associations dans leur développement et de pérenniser notre partenariat autour de valeurs communes et d’une vraie relation de confiance. »

 

 

, , , , , ,