Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Soutenir les enfants en difficultés familiales par un parrainage géolocalisé

Soutenir les enfants en difficultés familiales par un parrainage géolocalisé
Et si on pouvait parrainer un enfant habitant près de chez soi, en lui accordant régulièrement du temps et de l’écoute ? Parrains par’Mille propose aux mineurs et jeunes adultes dont la cellule familiale est fragilisée de bénéficier de l’accompagnement d’un adulte bénévole, à deux pas de chez eux. L’association est finaliste du programme La France s’engage, dont Total est le mécène privé historique*.


 

 

Combler les fragilités familiales par un lien social et affectif durable… au coin de la rue

Pour les enfants de familles monoparentales ou hébergés en foyers, se construire en tant qu’adulte épanoui est un chemin difficile. Depuis trente ans, Parrains par’Mille défend l’idée vertueuse du parrainage de proximité. L’association identifie puis met en relation des enfants entre 3 et 21 ans avec un parrain ou une marraine vivant à moins de trente minutes de chez eux.

Selon l’emploi du temps de chacun, cet adulte extérieur et bienveillant accorde environ deux heures tous les quinze jours à l’enfant. Il l’emmène à une exposition, à la piscine, lui lit des livres s’il a besoin de parfaire sa maîtrise de la langue française… tout ce qui peut l’aider à construire un relationnel apaisé et joyeux. L’enfant ose alors s’investir dans sa scolarité : il prend la parole en classe, assimile mieux les consignes et les accepte. Il est moins tenté par les mauvaises fréquentations. « C’est un sujet qu’on porte avec beaucoup de cœur », explique Delphine Chaix, directrice de la structure.

Parrains par’Mille, c’est aujourd’hui un réseau de dix antennes en France, dont les deux plus importantes sont celle de Paris-Ile-de-France et celle de Loire-Atlantique, pour laquelle l’association dénombre « environ 80 parrainages en cours ».

« Avoir un adulte sur qui on peut compter et pour qui on compte »

La proximité géographique est la condition sine qua non pour tisser un lien fort. L’association travaille en amont sur les correspondances de profils, les motivations, et organise des séries d’entretiens. Delphine Chaix l’affirme : « c’est le lien qui déclenche tout. Quand il se crée, l’enfant ou l’adolescent peut tout envisager. Il y a moins de conflits à la maison. En faisant confiance au parrain ou à la marraine, l’enfant reprend d’abord confiance en lui. »

L’adulte choisi doit devenir un référent solide pour l’enfant et sa famille. Et cela passe par un accompagnement totalement personnalisé. « Dans les premiers mois, on suit le parrainage quasiment chaque semaine. On contacte régulièrement les parrains et on les forme. »

 

Un parrainage dure en moyenne quatre ans, mais il est parfois si fort que la relation ne s’arrête pas. Elle évolue au fil du temps et des âges. « On peut aussi s’investir sur une seule année », insiste Delphine Chaix. « La majorité de nos parrains et marraines sont des actifs. Beaucoup sont des femmes entre 30 et 50 ans qui n’ont pas ou plus d’enfant à charge, mais on a aussi des retraités, des étudiants… Tout le monde peut être parrain. Il suffit d’avoir envie de donner régulièrement de son temps. »

Un dispositif qui s’étoffe et ouvrent de nouveaux programmes

Finaliste de La France s’engage, Parrains par’Mille a bénéficié d’un soutien pour développer ses nouveaux projets. Un programme de parrainage scolaire a notamment été lancé à l’échelle européenne, auprès des jeunes entre 12 et 17 ans. En janvier 2018, l’association souhaite également mettre en place un parrainage professionnel pour les jeunes sous protection de l’enfance. Car pour eux, l’insertion professionnelle est primordiale : à 21 ans, ils sont dans l’obligation de quitter le foyer et par conséquent d’avoir de quoi subvenir à leurs besoins. « On a aussi un programme dédié aux parents solo, qui ont besoin d’entraide et de répit, détaille Delphine Chaix. La France s’engage nous a permis de bien cadrer toutes ces initiatives. Et aujourd’hui on cherche à les financer. »

(*) Le programme La France s’engage se poursuit aujourd’hui avec la Fondation La France s’engage à laquelle se sont joints trois autres partenaires privés : BNP Paribas, Andros et Artémis.

 

Crédit photo : Parrains par'Mille

, , , , ,