Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[Rapport] 2017, nouveau projet et lancement des plantations en France

[Rapport] 2017, nouveau projet et lancement des plantations en France
Depuis 2005, Cœur de Forêt mène des projets de préservation des forêts essentiellement à l’international. Jusqu’alors, la France n’était pas une zone privilégiée car non sujette à la déforestation. Cependant, aujourd’hui face aux enjeux du changement climatique, la forêt française nécessite que l’on se mobilise pour la préserver. 4ème domaine forestier européen, la France possède une importante forêt qui couvre près de 30% du territoire métropolitain. Celle-ci est caractérisée par un fort morcellement du fait qu’elle appartient à près de 3,7 millions de français, soit 1 français sur 20. Loin d’être de grands propriétaires terriens, 2,2 millions de propriétaires possèdent moins d’un hectare de forêt. Ce morcellement, l’éloignement géographique des propriétaires et le manque de connaissance sur la forêt ont conduit à un abandon des forêts françaises. Les conséquences ont été aggravées par les tempêtes successives de 1999 et 2009 qui ont laissé des forêts dévastées.


De plus, les changements climatiques que nous vivons actuellement impactent les forêts. Les conditions climatiques peuvent changer rapidement mais la forêt, elle, peut mettre plusieurs siècles à s’adapter à de nouvelles conditions. L’évolution vers des hivers doux ou au contraire très froids, aura un impact sur les aires de distribution des ravageurs et pathogènes. De même pour l’intensification des périodes de sècheresse ou d’inondations, qui peuvent décimer des parcelles entières si les essences plantées ne sont pas assez diversifiées.

L’enjeu du projet Cœur de Forêt lancé en 2017 est de préserver les forêts françaises pour faire face au changement climatique qui les menace. Pour cela, le projet agira sur l’entretien de la forêt, la plantation d’arbres permettant une diversification des essences et une gestion de la forêt en « futaie irrégulière ». Cette gestion douce a de multiples avantages. Elle préserve les conditions de vie stable pour la faune et la flore, augmente la résilience de la forêt et favorise la régénération naturelle des arbres. De plus elle s’harmonise au mieux avec le cycle naturel des forêts. Les actions seront ciblées auprès des petites parcelles de moins de 10 hectares et un travail conséquent sera mené afin de mobiliser et sensibiliser les propriétaires à la gestion durable et collective de leur forêt. Enfin, Cœur de Forêt accompagnera le développement de solutions de valorisation du bois et produits forestiers non ligneux de ces petites parcelles de forêts afin de diversifier les revenus des propriétaires leur permettant d’entretenir à long terme la forêt.

 

Reforestation & Préservation

Le projet a officiellement été lancé dans le département du Lot, caractérisé par une forêt morcelée et vieillissante. Les projets sélectionnés ont répondu aux critères définis pour le projet Cœur de Forêt France : projets familiaux, petites parcelles, diversité de plantation, qualité paysagère, adaptation au changement climatique, gestion sylvicole douce, projets concertés, valorisation des bois et autres sources forestières.

4 familles ont été soutenues cette année permettant la plantation de 1 328 arbres regroupant 36 essences arborées et 12 essences arbustives.

Parmi la liste des projets retenus, celui de la famille Hendy sur la commune de St Cirq Madelon (46) qui avait déjà réalisé un diagnostic forestier avec nos partenaires locaux (CRPF). Yann Clément, technicien CRPF sur cette zone a accompagné le projet dans le choix des essences et l’animation de la journée de plantation. Les deux phases de plantation ont permis la plantation de 432 arbres sur 7 000 m2 avec 18 essences d'arbres et arbustes différentes dont les principales sont le chêne sessile, le merisier et l'érable plane. C’est lors de la seconde phase de plantation qu’une haie aromatique et médicinale d'environ 150 m a été mise en place, composée de 70 arbres de 8 essences différentes. Cette orientation a été donnée pour répondre à un projet professionnel de production et de valorisation de plantes médicinales et aromatiques pour Susan Hendy, actuellement professeur d’anglais.

Sur la commune d’Anglars (46), le projet de la famille Lagrasta comporte quant à lui le boisement de deux parcelles en pente, la réalisation d’une haie champêtre double, la création d’un ripisylve (bouquets le long d’un ruisseau) et l’amélioration d’une parcelle de bois : 312 arbres et arbustes plantés avec 22 essences différentes (arbres forestiers, arbustes et fruitiers sauvages). Ces plantations permettront à terme une production d’arbres de qualité, l’amélioration patrimoniale, paysagère et écologique, la production mellifère, la récolte de bois de chauffage et de piquets, la protection des berges et la prévention de l’érosion.

Et enfin le projet de la famille BIDOU, dont les parcelles sont situées sur la commune de Montcléra. Leurs bois situés sur une parcelle d’un peu plus de 2 hectares ont été coupés en mai 2017. Suite à cette coupe malheureusement obligatoire compte tenu du contexte de la parcelle, les plantations de l’automne 2017 permettent la plantation de 538 arbres sur le projet total de 1170 arbres de 20 essences différentes prévus au total d’ici le printemps 2018. La réfection d’un chemin de servitude desservant d’autres parcelles en plus de celle-ci a également été réalisée, permettant d’intervenir sur cette forêt sans endommager le sol alentour.

Le choix des essences à planter est réalisé suite à un diagnostic des parcelles et en concertation avec les familles. Pour certains arbres, le projet a pu sélectionner des plants labellisés « Végétal Local », garantissant ainsi des végétaux d’origine locale sauvage, porteurs de diversité génétique et issus de graines collectées dans le respect des milieux naturels.

 

Sensibilisation

Les premières actions de sensibilisation ont pu être menées lors de la Journée Internationale des Forêts le 18 mars 2017. 25 personnes étaient présentes, les habitants de St Cirq Madelon, journalistes locaux et un représentant de notre mécène Troc.com pour planter les premiers arbres du projet.

Cœur de Forêt a aussi pu participer à la manifestation départementale « Terre en Fête » en septembre 2017 afin de sensibiliser le Grand Public aux enjeux de préservation de la forêt française.

Plusieurs articles de la Dépêche ont pu relayer les actions du projet et permis de recevoir de nouvelles sollicitations d’appui pour les actions qui seront réalisées en 2018. Le dispositif d’appui aux petits propriétaires forestiers français est étendu à certains projets de transition vers l’agroforesterie. Certaines candidatures de projets de transition vers l’agroforesterie, notamment maraîchers, sont à l’étude fin 2017 pour un lancement des plantations en 2018.

 

Merci au soutien de nos partenaires, ainsi qu’à l’ensemble de nos donateurs qui encouragent les actions de Coeur de Forêt.

 

Télécharger le rapport en PDF

, , ,