Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Une application pour prévenir le surendettement

Une application pour prévenir le surendettement
Le surendettement est un engrenage dont on peut apprendre à identifier les rouages. Pour que les foyers en situation précaire maîtrisent mieux leurs dépenses, la Fondation Agir Contre l’Exclusion se lance dans la conception d’une appli : MONEY-Deal. Un projet numérique solidaire, soutenu par la Fondation Bouygues Telecom.


Interrompre la spirale de la précarité financière

Le surendettement est un enjeu économique majeur. 14% de la population française se trouve en situation de précarité. Plus d’1,5 millions de ménages sont dans une situation assimilable au surendettement. Parmi les dossiers avérés, 75% sont la conséquence d’accidents de la vie (chômage, divorce, maladie), faisant du surendettement une question de solidarité.

Fondation Agir Contre l’Exclusion, créée en 1993 à l’initiative de 15 grandes entreprises, s’est emparée du sujet depuis plus de dix ans. FACE anime des ateliers de sensibilisation à la gestion budgétaire dans tous les territoires où elle est représentée. C’est pour elle l’un des corollaires indispensables à ses missions de lutte contre l’exclusion, la discrimination et la pauvreté.

Pour aller plus loin dans la prévention du surendettement, FACE innove. MONEY-Deal est un serious game sous forme d’application, où les utilisateurs apprennent à gérer leur budget à chaque étape importante de leur vie.

Une appli comme support pédagogique

La prévention du surendettement demande un accompagnement dans la durée. Compagnon numérique de poche, le smartphone est un média privilégié : intuitif, individualisé, nomade, il s’insère au plus près du quotidien des familles. C’est dans cette logique qu’est née l’idée de MONEY-Deal.

Léon Koboudé, chargé de l’information FACE et client Bouygues Telecom, a parrainé le projet auprès de la Fondation. Et ce pour plusieurs raisons : « c’est une solution immédiate et innovante pour lutter contre la précarité financière, qui concerne de nombreux français. Le projet s'inscrit dans une logique de co-construction avec les bénéficiaires. L’outil numérique, adapté à la situation personnelle de chaque bénéficiaire, aborde de manière concrète le surendettement. Le point fort de ce projet est selon moi son approche globale, agissant autant pour la prévention que pour l’accompagnement des personnes déjà en difficultés. »

L’application, dont le développement a été en partie financé par la dotation de la Fondation Bouygues Telecom, a clairement une vocation pédagogique. Ses utilisateurs sont mis en situation, selon leur profil. L’objectif est d’apprendre les clés d’une bonne gestion budgétaire tout en créant des automatismes. MONEY-Deal propose aussi des solutions pour maîtriser sa consommation et augmenter ses ressources.

Une expérimentation méthodique

Pour construire MONEY-Deal, FACE s’appuie sur des experts de chaque domaine de la vie économique des foyers. Les contenus thématiques de l’application sont directement issus d’ateliers avec des partenaires choisis. « On a réalisé un atelier sur l’énergie et le logement avec des énergéticiens et un bailleur social et un autre sur la question de l’assurance et de la banque. », explique Manon Robin, cheffe de projet.

Dans un premier temps, le projet MONEY-Deal est mené sur le territoire de FACE Flandre, à Dunkerque et ses alentours. Un test est effectué avec la collaboration de 50 foyers en situation précaire, totalement impliqués dans la démarche.

Manon Robin estime que l’application devrait être opérationnelle dans l’année 2018. « Ca nous permettra de nous saisir de deux temps forts pour aborder les questions d’argent, la rentrée des classes et Noël. »

Au-delà de l’apport financier, le soutien de la Fondation Bouygues Telecom a ouvert de nouvelles perspectives. « On a participé à un événement organisé par la Fondation Bouygues Telecom sur le crowdfunding avec Ulule. Ça nous a permis d’aborder le projet et l’intérêt utilisateur différemment. On voit apparaître d’autres points d’accroches ou possibilités de développement. C’est intéressant ! »

, , , , , , ,