[FUSAC] Brian Acton (Whatsapp) offre 50 M de dollars à la Signal Foundation

[FUSAC] Brian Acton (Whatsapp) offre 50 M de dollars à la Signal Foundation
C’est l’application de messagerie préférée des lanceurs d’alertes, et la bête noire des agences de renseignements. Pourquoi ? Car le protocole de chiffrement utilisé par Signal offre une sécurité absolue à ses utilisateurs. Conçue par Moxie Marlinspike (ex-chef de la sécurité chez Twitter) via sa société Open Whisper Systems, l’application Signal va enfin pouvoir partir à la conquête du monde. Brian Acton, le cofondateur de Whatsapp, a injecté à cet effet 50 millions de dollars dans la Signal Foundation. Il en devient le directeur exécutif, tandis que Moxie Marlinspike assurera les fonctions de CEO (directeur général).


 

 

Rester libres grâce à la Signal Foundation

 

Brian Acton l’avait dit l’an dernier en quittant Whatsapp : l’année 2018 serait l’occasion de développer son projet de fondation. C’est chose faite depuis quelques semaines, puisque l’entrepreneur a annoncé, aux côtés de Moxie Marlinspike, le lancement de la Signal Foundation. Ce nouvel organe a pour vocation d’accompagner le développement de l’application de messagerie cryptée du même nom, notamment en recrutant une équipe de développeurs. Pourquoi le choix d’une fondation ? Pour assurer son changement d’échelle, Signal préfère s’émanciper des contraintes du cadre d’une société classique. Passer par le biais d’une fondation qui lui est dédiée lui permettra de continuer à recevoir des dons, et ainsi « d’assurer la disponibilité partout dans le monde de services de communication de haute sécurité et à moindre coûts » sans avoir à rendre de comptes. Jusqu’à présent, c’est la fondation Freedom Of The Press qui finançait Signal.

 

Protéger la vie privée des utilisateurs

 

La mission de la Signal Foundation est claire, et non moins ambitieuse : « soutenir, accélérer et agrandir la mission de Signal, qui souhaite rendre les conversations privées accessibles et omniprésentes ». Les 50 millions injectés par le cofondateur de Whatsapp serviront dans un premier temps à accompagner le changement d’échelle de l’application, puis à créer de nouvelles technologies « open source » assurant une communication sécurisée. Derrière la prouesse technologique, Brian Acton et Moxie Marlinspike, qui se connaissent depuis 2013, partagent les mêmes idéaux : la liberté d’expression, et la garantie de la « protection des données de tous, partout dans le monde ». En effet, si l’application a su convaincre des géants du web comme Facebook - propriétaire de Whatsapp depuis 2014, elle est également plébiscitée par de nombreux journalistes, lanceurs d’alerte et experts en nouvelles technologies. Elle a notamment reçu le soutien d’Edward Snowden, qui déclarait dès 2015 l’utiliser « tous les jours », et du conseiller en cybersécurité du sénateur de l’Oregon Ron Wyden.

 

, , , , ,