Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Médecins du Monde interpelle l’État avec “Pas de Santé sans Toit”

Médecins du Monde interpelle l’État avec “Pas de Santé sans Toit”
Comme chaque année, des dizaines de milliers de personnes se retrouvent à la rue lorsque sonne la fin de la trêve hivernale, qui protège les locataires de l’expulsion. Ils étaient 34 000 l’an dernier. Médecins du Monde s’associe à l’agence Dare.Win dans le cadre d’une mission pro bono pour une opération de sensibilisation, #PasdeSanteSansToit.


 

Un avis de “non-expulsion” envoyé au Gouvernement

 

Reprenant les codes visuels de l’avis d’expulsion, Médecins du Monde a fait parvenir au chef de l’État, Emmanuel Macron, ainsi qu’à certains membres de son gouvernement un avis de “non-expulsion”, qui les somme de prendre leurs responsabilités. “Parce que recevoir une lettre, c’est avoir un toit”, indique le communiqué de presse. Le président de la République avait en effet déclaré le 27 juillet 2017 qu’il ne voulait "plus d’ici la fin de l’année avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois", avant de prendre l’engagement le 31 décembre 2017 de leur “apporter un toit”. Une promesse “pas compatible” avec la reprise des expulsions pour Médecins du Monde qui s'est décidé d’alerter le grand public.

 

Se mobiliser pour réveiller les consciences

 

Les lettres envoyées au gouvernement ont été transmises à la presse, et une vidéo explicative a été mise en ligne sur YouTube. Quelques jours plus tard, une opération de mobilisation avait lieu sur les marches du Sacré Coeur à Paris, relayée dans plusieurs grandes villes de de France. Sur son site internet, l’association, matraquant que “les belles paroles ne suffisent pas à sauver les personnes de la rue”, invite par ailleurs les internautes à interpeller le gouvernement à l’aide du hashtag #PasdeSanteSansToit.  

 

, , , ,