Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[#STREET] Une campagne en trompe-l'œil pour dénoncer le port d'armes aux USA

[#STREET] Une campagne en trompe-l'œil pour dénoncer le port d'armes aux USA
Des armes en libre service, aussi faciles à prendre qu'un vélo. Vous jugez l'information insolite ? Elle est pourtant une réalité, comme le prouvent les 495 morts et 1 926 blessés causés par les tueries de masse aux États-Unis depuis le début de l'année. Afin d'alerter les Américains sur les dangers de la libre circulation des armes à feu, la ville de Chicago a lancé le Metro Gun Share Program, une métaphore loin d'être anodine.


 

Aux États-Unis, le taux d’homicides par arme à feu est 25 fois plus élevé que dans les autres pays développés
 

L'idée vient de l’agence de communication The Espace Pod et du Brady Center, une association de lutte contre la violence par les armes. Le Metro Gun Share Program se présente comme une borne libre service, sauf qu'au lieu des vélos citadins, type vélib', sont alignés des fusils AR-15, l'arme la plus répandue lors de tueries de masse.
Sur la borne, une tablette indique aux utilisateurs qu'il faut déverrouiller et charger le fusil pour s'en servir. Effort vain car - heureusement - les armes sont factices.

 


Le but de cette campagne est de récolter des fonds pour le Brady Center, mais aussi de susciter le débat sur les armes à feu


“ Nous espérons amener une prise de conscience quant à ce problème majeur ", soutient Max Samis, l’attaché de presse du Brady Center, " nous espérons que la communauté de Chicago va s’emparer de la question… Et réaliser combien il est facile pour un citoyen d’obtenir une arme de guerre ”.


 

Un débat difficile à comprendre outre-Atlantique

 

Manifestations publiques, appels au durcissement de la législation, incompréhensions à chaque nouvel assaut, les États-Unis  baignent dans un marasme lié au port d'armes.
Pourtant celui-ci est considéré comme un droit inaliénable, inscrit dans le second amendement de la - très sacrée - constitution américaine. Autrement dit, intouchable.
 

 

Un évènement tragique qui pourrait bien remettre en question le lobbying des armes
 

Le 14 février 2018, Nikola Cruz, un tireur pénètre dans le lycée Marjory Stoneman Douglas à Parkland, en Floride et y tue dix-sept personnes. Bien qu'il s'agisse d'une énième fusillade en milieu scolaire, les voix des survivants s'élèvent pour blâmer à la fois la NRA (National Rifle Association) et le gouvernement lors de débats très médiatisés. La marche pour nos vies (March for Our Lives) organisée le 24 mars 2018, a, quant à elle, rassemblé un demi-million de personnes à Washington, dans le but de faire pression sur le gouvernement.

Il ne reste qu'à espérer que les campagnes de sensibilisation aient une chance d'aboutir sur un contrôle des armes à feu en Amérique pour faire baisser le nombre de décès qui y sont liés.

 

, , , ,