Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Les mécènes toujours présents au festival d’Avignon

Les mécènes toujours présents au festival d’Avignon
Le festival d’Avignon, qui se déroule cette année du 6 au 24 juillet, a attiré l’an dernier plus de 155 000 spectateurs. Pour financer les quelques 300 représentations et centaines d’emplois saisonniers, 12,95 millions d’euros ont été nécessaires en 2017. Si plus de la moitié a été couvert par les subventions publiques, 8 % provient tout de même du mécénat. En tête de file, des mastodontes du secteur : la Fondation Crédit Coopératif, la Fondation BNP Paribas, la Fondation SNCF, Suez Environnement, la Fondation M6, la Fondation France Télévisions et enfin la Fondation Raze. Mais le festival, soucieux d’accompagner le rayonnement territorial, dispose également de “cercles des mécènes” réservé aux entreprises de la région et aux particuliers, et d’un réseau d’entreprises partenaires. Focus.


 

Les fondations, mécènes privilégiés du festival d’Avignon

 

“Olivier Py lance la 72e édition du Festival d’Avignon dont la Fondation Crédit Coopératif est mécène principal. Nous en sommes très fiers. Vive la 72e édition! Nous avons besoin de démocratie culturelle !”, tweetait fièrement Hugues Sibille, président de la fondation, en mars dernier. La structure organise notamment le 12 juillet 2018 une rencontre autour de la thématique “Culture et économie solidaire : la troisième voie ?”, en présence d’Olivier Py, le directeur du Festival d’Avignon, mais aussi de la ministre de la Culture Françoise Nyssen et de Christophe Itier, Haut-Commissaire à l’économie sociale et solidaire et à l’innovation sociale. Fidèle au festival depuis 2013, la Fondation SNCF sera de son côté de retour du 7 au 21 juillet 2018 au jardin Ceccano pour une lecture collaborative autour de la question du genre intitulée “Mesdames, Messieurs et le reste du monde…” conçue par David Bobée. Comme elles, la Fondation BNP Paribas, Suez Environnement, la Fondation M6, la Fondation France Télévisions, qui permet à des jeunes de se former au numérique et aux médias durant le festival, et la Fondation Raze ont également répondu à l’appel. La spécificité de leur partenariats ? Leurs interventions sont construites sur-mesure avec les équipes du festival, selon les valeurs et missions de leur fondation.

 

Un fort ancrage territorial auprès des entreprises et des particuliers

 

Depuis 2014, le Festival d’Avignon a affiné sa mission sociétale, en décidant notamment d’accentuer “la présence territoriale et internationale de la manifestation” ou de développer le recours au numérique comme un vecteur d’intégration sociale et culturelle pour les jeunes. Une structure, le cercle des entreprises mécènes, réunit donc les entreprises mécènes de la région, qui soutiennent ensemble “la création artistique, les programmes d’éducation artistique et culturelle, la diffusion des œuvres du local à l’international et les Ateliers de la pensée”. Plusieurs niveaux d’engagement sont disponibles, de 3 500 à 10 000 euros, permettant un accès privilégié aux spectacles et des rencontres avec les artistes, mais aussi une visibilité pour l’entreprise et des opérations de communication. Le dispositif est le même pour les particuliers, qui moyennant un dons oscillant entre 350 et 5 000 euros peut bénéficier d’avantages sur le festival.

 

, , , , ,