Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[CHIFFRE] Lilo passe le cap du million d’euros !

[CHIFFRE] Lilo passe le cap du million d’euros !
Les petits ruisseaux font les grandes rivières, et les petites “gouttes d’eau” des internautes le bonheur des acteurs de l’intérêt général. La start-up Lilo, à l’origine du moteur de recherche Lilo.org, vient en effet d’annoncer avoir franchi le cap du million d’euros reversé à des projets sociaux et environnementaux. En alternative au géant du web Google, ce moteur de recherche convertit les clics des internautes en argent, reversé à des associations, ONG, fondations ou entreprises sociales, tout en respectant la vie privée des utilisateurs, puisque leurs données ne sont pas collectées. Cap désormais vers le deuxième million, annoncé pour le second semestre 2019.


 

 

Les “gouttes d’eau” de Lilo.org soutiennent 136 projets solidaires

 

Chaque recherche effectuée sur le moteur de recherche Lilo.org est convertie en “goutte d’eau” qui permet aux utilisateurs de se constituer un portefeuille virtuel, reconverti en argent réel puis versé aux structures partenaires de Lilo de leur choix, 136 depuis le lancement du site. Les internautes ont notamment contribué à financer une campagne de sensibilisation citoyenne pour l'arrêt de la pêche électrique (Association Bloom). Ils ont aussi permis la protection de plus de 9 000 hectares de forêt amazonienne (Arutam Zéro), le soutien à une opération de sauvetage de la biodiversité de Mayotte (Sea Shepherd) ou encore la réalisation des rêves de 10 enfants malades (Les Petits Princes) et la distribution de 4 000 repas à des personnes sans-abri (MIAA). Au total, Lilo.org intervient par le biais de ses partenariats sur 51 départements et 12 régions françaises. Chaque projet reçoit en moyenne 3 000 euros, même si les plus populaires peuvent atteindre les 50 000 euros, comme "Oasis” du Mouvement Colibris, qui construit des éco-hameaux en milieu rural et urbain.

 

L’entreprise part à la conquête des entreprises

 

Créée en 2015, Lilo.org reverse donc la moitié de son capital dans des projets de terrain. Le reste est dédié aux frais de fonctionnement (25 %), à la communication (20 %), 5 % étant réservés à la compensation carbone. Un modèle atypique, qui traduit son fort engagement sociétal, inscrit d’ailleurs comme une poignée d’entreprises pionnières directement dans son objet social, alors que loi Pacte, actuellement examinée à l’Assemblée nationale, devrait valider la possibilité pour toutes les entreprises d’inscrire leur “raison d’être” dans leur statut. Lilo part d’ailleurs dès ce mois à leur conquête, en proposant une offre permettant à leurs collaborateurs – ainsi qu’à ceux issus des collectivités – de financer des projets. Une carte permettant de localiser les initiatives sera également disponible en ligne dès le mois d’octobre 2018.


 

, , , , , ,