ADN France aide plus de 2 000 bénéficiaires grâce au Citizen Commitment Time

ADN France aide plus de 2 000 bénéficiaires grâce au Citizen Commitment Time
L’Agence du Don en Nature (ADN) lutte contre l’exclusion par le don de produits neufs. Elle était l’une des associations partenaires de la Fondation Société Générale durant le Citizen Commitment Time 2018. Pari réussi. ADN a pu redistribuer les produits d’hygiène auprès de quatre associations membres du réseau ADN. Soit plus de 2000 bénéficiaires au total.


Une grande première pour l’Agence du Don en Nature

Il y a dix ans, Société Générale a été l’un des membres fondateurs de l’ADN. Mais c’est la première fois que l’association organise une telle collecte en entreprise. Durant l’été, les collaborateurs du groupe se sont mobilisés autour de défis sportifs et de dons de produits ou de vêtements.

Pour répondre aux besoins exprimés par l’ADN, les collaborateurs Société Générale ont donné du dentifrice, des brosses à dents et des serviettes hygiéniques. Ces produits ont été transmis à quatre associations partenaires de l’ADN : un foyer pour sans-abris à Lyon (Notre-Dame des Sans-Abri), une association qui aide les réfugiés sur le littoral du Calaisis et à Paris (UTOPIA 56), une structure hospitalière qui soutient les mères en situation de précarité dans le 11ème arrondissement de Paris (ESTRELIA – Hôpital Mère Enfant), et enfin, le Collectif Chrétien d'Action Fraternelle (CCAF) à Chelles. Plus de 2 000 personnes ont ainsi pu bénéficier de ce temps fort solidaire.

 

Accompagner les personnes en situation de fragilité vers la réinsertion

Selon le baromètre Baromètre Ipsos-SPF 2018, 27 % des Français ont du mal à payer leurs factures de gaz ou d’électricité, et 21 % à s’offrir une mutuelle santé. Pour ces familles au budget très modeste, les produits d’hygiène peuvent représenter une dépense très importante.

L’aide de l’Agence du Don en Nature a donc un rôle fondamental pour les plus précaires, parmi lesquels les bénéficiaires du CCAF Chelles, sans emploi et sans domicile. “Notre association accompagne 1 700 personnes très démunies, pour une bonne part sans domicile ou très mal logées, commente François Anger, directeur du CCAF. Parmi elles, plus d'une vingtaine travaille et dort dans des voitures, des squats ou les transports en commun. Dans ces conditions, se maintenir propre est très compliqué et les produits transmis par l'ADN nous sont vraiment précieux. (...) On ne se rend pas assez compte combien ces objets du quotidien pour nous, manquent pour eux. Ces dons participent à leur survie et maintiennent le courage de poursuivre les démarches pour la santé, l'emploi, le logement.”

À Lyon, le Foyer Notre Dame des Sans-Abri a pu fournir à son centre d’hébergement d’urgence de 166 places plusieurs lots de produits récoltés par l’ADN. Ces dons sont une première étape indispensable vers la réinsertion. “Les hommes et femmes accueillis au sein de cette structure sont démunis de tout lorsqu’ils arrivent dans nos murs. Fournir à ces bénéficiaires l’essentiel : un repas chaud, des vêtements et des produits d’hygiène est primordial pour retrouver une dignité et se réapproprier les bases du quotidien”, confie ainsi Tiang Girard, du service communication et collecte.

, , ,