Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[POSITIVONS] Handicap psychique en entreprise ? Clubhouse France répond oui !

[POSITIVONS] Handicap psychique en entreprise ? Clubhouse France répond oui !
D'après l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), en 2020, près d'un Français sur trois sera confronté au moins une fois dans sa vie à un trouble psychique impactant sa vie professionnelle et/ou personnelle. Une catégorie de troubles méconnue, qui génère parfois incompréhension et rejet : une forme d'exclusion contre laquelle lutte l'association Clubhouse France. Elle travaille à l'accompagnement des personnes atteintes de troubles psychiques vers l'insertion sociale et professionnelle, forte d'un modèle qui fait aujourd'hui ses preuves depuis plus de 60 ans et dans plus de 30 pays dans le monde. Un lieu de vie et d'entraide créé pour et avec les personnes fragilisées, mais aussi un pôle de ressources et d'expertise pour l'inclusion de ces profils en entreprises.



 

Clubhouse : un modèle d'insertion unique en France


Première cause d'invalidité en France, le handicap psychique reste un sujet encore empreint de tabous et de stigmatisations : un tiers des Français se déclarent gênés à l'idée de travailler dans la même équipe ou de partager un repas avec une personne atteinte d'un trouble psychique (étude IPSOS pour la Fondation FondaMental et Klésia, juin 2014.)

En 2011, l'association Clubhouse ouvrait sa première structure en France. Le concept ? Un lieu de vie créé pour et avec les personnes fragilisées par les effets des troubles psychiques. Les clubhouses sont des lieux gérés conjointement par les membres du club et les salariés. La philosophie est de s'appuyer sur les compétences, les désirs et les souhaits de ses membres plutôt que ce qui constitue sa pathologie. L'association Clubhouse France inaugurait sa troisième structure à Lyon, le 28 juin 2018.


Un pôle de ressources et d'expertise pour l'accompagnement des entreprises


"Lorsque nous avons créé l'association en 2010, les fondations d'entreprise mécènes se sentaient souvent inexpérimentées sur cette problématique, elles nous renvoyaient vers leurs ressources humaines. Après plusieurs de ces rencontres, nous avons créé un groupe de travail avec une dizaine d'entreprises pour faire progresser ensemble, et avec des membres du club, les questions de l'insertion et du maintien dans l'emploi des personnes fragilisées par le trouble psychique" explique Céline Aimetti, déléguée générale Clubhouse France. L'association développe depuis ses débuts, conjointement avec ses entreprises partenaires telles que AG2R LA MONDIALE, Randstad, Altran, BNP Paribas, Generali ou encore EY, une offre de formation et de sensibilisation, déterminée à partir de leurs besoins et avec le concours des personnes touchées par le handicap psychique. Une demande croissante, aussi bien de la part des employeurs privés que publics.

 

En 2017, Clubhouse a formé ou sensibilisé plus de 5 000 personnes auprès d'entreprises désireuses d'être accompagnées sur le sujet. Une occasion de réunir ses différents acteurs autour des thématiques de la souffrance psychique, notamment au travail : "nous pensons que beaucoup d'arrêts maladie - première cause d'arrêts maladies de longue durée - pourraient être évités si chacun se sentait libre de faire part de ses difficultés, et si le sujet de la souffrance psychique était globalement mieux pris en compte dans le cadre professionnel", estime Céline Aimetti.


 

 

(Article édité le 31.10.2018)

, , , ,