Ouvrir un institut de beauté grâce à la Fondation de la 2ème Chance

Ouvrir un institut de beauté grâce à la Fondation de la 2ème Chance
Aline, 35 ans, a été lauréate de la Fondation en juin 2017 pour son projet de création d’un institut de beauté spécialisé en maquillage permanent, beauté du regard et de la peau. Site-relais de Biarritz.


« Je suis d'un tempérament très motivée mais je dois avouer que ces dernières années ont été difficiles.

J'ai ouvert un 1er institut de beauté dans le Lot et Garonne en 2010, dans ma ville d'origine. J'étais à la fois esthéticienne, mais aussi formatrice en prothésie ongulaire, extensions de cils et maquillage. Je souhaitais vraiment développer des prestations spécifiques, mais qui ne correspondaient malheureusement pas à la demande en milieu rural. J'ai emménagé sur Pau en 2014 en vue de passer un BTS esthétique et pouvoir former également dans les écoles. Je n'ai malheureusement pas pu obtenir les financements initialement prévus.Mon projet a alors évolué, je voulais me diversifier et sortir du lot. J'ai donc décidé de me former à la coiffure, en vue de faire du relooking. J'ai obtenu mon CAP coiffure en 2015, financé en partie grâce aux aides du FAFCEA que j'avais cumulé lorsque j'avais mon entreprise.

Il fallait passer à l'étape suivante, le BP coiffure, sur 2 ans. Il a été très difficile pour moi de trouver un employeur en alternance, car au-delà de 26 ans il n'existe plus d'aide à l'embauche de la part de l'Etat. J'avais alors 32 ans. J'ai fait un essai de plusieurs mois dans un salon, qui n'a pas été concluant, mais lors duquel j'ai pratiqué beaucoup de soins esthétiques, ce qui m'a donné envie de me remettre à mon compte.

Lors de mon arrivée sur Pau, j'ai été aidée dans mes diverses démarches par un accompagnateur d'aide à l'insertion et à l'emploi, qui m’a parlé de la Fondation 2ème Chance. J'ai alors décidé de la tenter, cette chance !

J'ai monté mon dossier et communiqué un maximum de pièces demandées puis croisé les doigts très forts... Au final, à ma grande joie, j'ai obtenu une aide qui m'a permis d'acheter du matériel et des produits, liés à mon activité. Les personnes que j'ai rencontrées ont été très disponibles et à l'écoute. Je tiens à remercier tout particulièrement Monsieur PALOMBA, qui m'a accordé beaucoup de son temps au téléphone aux moments où j'avais des doutes et des interrogations.

J'ai trouvé un local en janvier 2017 au 6 rue Adoue à Pau. Après avoir subi un dégât des eaux et effectué de nombreux travaux, j'ai ouvert le 22 juin 2017, un institut de beauté spécialisé dans la dermopigmentation esthétique (maquillage permanent) et réparatrice, la beauté du regard et de la peau. Mon entreprise fêtera prochainement sa 1ère année de création. Je suis très heureuse de ma situation, mes client(e)s sont très satisfait(e)s et le bouche à oreille fonctionne très bien.

Comme toute création, il me faudra être patiente avant de pouvoir me verser un salaire, mais je paye mes charges depuis le démarrage. Ma trésorerie me permet de continuer à investir dans du nouveau matériel et des nouveaux produits, pour être toujours à la page.

La Fondation de la 2ème Chance m'a vraiment aidé à un moment où je me sentais bien seule dans mon projet d'ouverture. Moralement cela m'a reboosté et financièrement, cela m'a permis d'acquérir du matériel et des produits que je n'aurais pas pu financer personnellement.

Je ne manquerai pas de parler de la Fondation de la 2ème Chance si je suis amenée à rencontrer un futur créateur/repreneur en difficulté financière ou psychologique.

Par contre, je ne me sentirai  pas en mesure de pouvoir parrainer à mon tour à l'heure actuelle, manquant cruellement de temps puisque je travaille beaucoup pendant les horaires d'ouverture et même en dehors (prospection, suivi réseaux sociaux, administratif, commandes, compta, entretien des locaux, etc...)

Je tiens à remercier la Fondation de la 2ème Chance pour son investissement financier, ainsi que toutes les personnes avec qui j'ai été mise en contact, pour leur investissement personnel !

Merci d'avoir cru en mon projet et d'y avoir contribué !! »

, , , , ,