Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[FUSAC] Levée de fonds de 1,1 million d’euros pour Alenvi

[FUSAC] Levée de fonds de 1,1 million d’euros pour Alenvi
Alenvi, entreprise de l’ESS (économie sociale et solidaire) qui valorise le métier d'auxiliaire pour mieux accompagner les personnes âgées, vient de lever 1,1 million d’euros auprès de Phitrust et d’investisseurs privés via Lita.co.


 

 

Une ESUS qui réinvente le métier d’auxiliaire de vie

 

 

Alenvi est une ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale) créée en 2016 par Clément Saint Olive, Guillaume Desnoës et Thibault de Saint Blancard. C’est une société qui oeuvre dans le secteur de l’aide à domicile. Elle développe l’accompagnement des personnes âgées en se basant sur un constat : “Les professionnels de l’aide à domicile ne peuvent bien accompagner les personnes âgées que s’ils travaillent eux-mêmes dans un cadre de travail stable, épanouissant et valorisant”.

 

L’entreprise rassemble plus de 50 personnes et développe des communautés d’« auxiliaires d’envie » qui gèrent le recrutement de leurs pairs, la prospection et les plannings. Les technologies mobiles permettent aux auxiliaires d’améliorer le suivi et la communication avec les familles des patients. L’entreprise offre ses services à tous grâce à la tarification solidaire mise en place par Alenvi.

 

 

1,1 million d’euros levés auprès d’un fonds à impact et d’investisseurs personnels

 

 

Les fonds ont été levés auprès de Phitrust et de Business Angels, certains via la plate-forme Lita.co. Une levée assez importante. Pour situer, Lita.co affiche 14,6 millions d’euros collectés depuis sa création.  Sont cités par Alenvi deux personnalités qui ont pris place autour de la table : Thierry Gauthron (fondateur d’Altman Partners) et Philippe Perrin (PDG de Domiserve) qui souligne : « Ce que j’ai aimé dans le projet d’Alenvi c’est le diagnostic de départ que j’ai trouvé très juste : le modèle RH actuel sous-évalue les professionnels d’accompagnement ce qui impacte la qualité du service humain. Et la solution que propose Alenvi ce n’est pas d’inventer un nouveau métier, ni une nouvelle activité. C’est le même métier mais fait différemment, sur un modèle RH qui est innovant car il laisse plus de place à la responsabilisation des personnes. »

 

 

, , , , , , , , ,