La Fondation Société Générale s'engage en Afrique avec CARE au Maroc

La Fondation Société Générale s'engage en Afrique avec CARE au Maroc
Depuis 1983, l’ONG CARE France s’engage en faveur du développement, de l’insertion et de l’émancipation de publics fragiles. Au sein du réseau international CARE, composé aujourd’hui de 93 pays, les équipes de CARE France interviennent en cas d’urgences humanitaires, apportent leur aide aux populations de régions en tension, notamment en situation de guerre, et mettent en place des projets de développement économique sur quatre continents. Elles s’engagent aussi pour faire de la lutte pour les droits des femmes et l’égalité entre femmes et hommes un levier contre la pauvreté. Depuis 2008, la Fondation Société Générale est l’un de leurs principaux partenaires, soutenant des projets en faveur de l’éducation, l’autonomisation des femmes ou encore l’éducation financière, notamment en Afrique. Au Maroc, 77 % des projets réalisés par CARE ciblent directement les femmes en situation de précarité. L’un de ces projets utilise l’entrepreneuriat comme outil d’émancipation des femmes.  


 


Focus sur la méthodologie AVEC

 

Les femmes au Maroc ont peu d’opportunités économiques. Leur travail est généralement informel et sans protection sociale. Afin de favoriser leur insertion économique et sociale, CARE a développé depuis 2014 les Associations Villageoises d’Epargne et Crédit (AVEC) pour les aider dans la création de micro-entreprises et de coopératives. Grâce à des formations et des groupes d’entraide, elles peuvent emprunter à partir de leur épargne collective et initier de très petites entreprises rentables et pérennes.

 

À la fin d’une première phase d’expérimentation en décembre 2016, les femmes accompagnées ont plébiscité la contribution des AVECs, qui leur ont apporté du soutien mutuel, de la solidarité, et de nombreux conseils. Ce dispositif leur a aussi permis de prendre conscience de leurs droits et d’améliorer leurs connaissances en matière d’égalité de genre. Selon Enora Beubry, chargée de programmes pour CARE au Maroc, « la situation sociale des femmes s’est améliorée, notamment grâce à leur participation aux charges du ménage, leur accession aux biens matériels et une plus grande cohésion au sein des communautés. »

 

Elle précise notamment que « l’évaluation du projet a mesuré une participation accrue de 65 % des femmes bénéficiaires aux prises de décisions dans leurs foyers. De plus, 62 % parmi celles-ci contrôlent les ressources générées par leurs activités génératrices de revenus. »

 

Les salariés engagés pour une société plus inclusive

 

Le projet s’étend aujourd’hui dans les régions de l’Oriental, vise 2 000 personnes et 50 associations féminines à Fès-Meknès et Béni Mellal-Khénifra. Pour renforcer leur soutien à ce programme et maximiser son impact, les équipes de Société Générale Maroc ont pour projet de former les équipes de CARE ainsi que les bénéficiaires du projet sur des sujets tels que l’élaboration de documents comptables prévisionnels et les techniques de négociation.

, , , , ,