[CHIFFRE] 72 % des étudiants travaillent pour subvenir à leurs besoins

[CHIFFRE] 72 % des étudiants travaillent pour subvenir à leurs besoins
Le Secours populaire français a récemment publié son sondage Ipsos/Secours populaire sur les jeunes Européens et la précarité. Mené auprès d’un échantillon de 2 500 personnes représentatif de la population âgée de 15 à 25 ans (1 000 en France, 500 en Grande Bretagne, 500 en Italie et 500 en Pologne), il dresse un état des lieux des situations de précarité, mises en relief avec le désir d’engagement des jeunes.


 

 

La précarité inquiète la jeunesse européenne

 

Près de trois quarts des étudiants sondés sont contraints de travailler en plus de leurs études afin de subvenir à leurs besoins, tandis que 68 % des jeunes Européens, étudiants ou non, comptent sur l’aide financière de leur parents. Une réalité qui s’inscrit dans un climat de confiance générale plutôt morose, puisque plus de la moitié des interrogés ressent une hausse de la précarité au sein de l’Union Européenne et de leur pays. En France, ils sont 64 % à craindre pour l’avenir économique de l’Hexagone. Cette précarité a d’ailleurs déjà infiltré leur quotidien, puisque la moitié des jeunes Britanniques a déjà rencontré des difficultés financières pour se procurer une alimentation saine, alors que 48 % des Français ont eu du mal à s’offrir des “vêtements convenables”, et que près d’un jeune sur cinq n’a accès à internet que via un débit réduit ou le Wi-Fi.

 

Malgré tout, les jeunes ne sont pas moins solidaires : les trois quarts d’entre eux ont déjà offert un verre à leurs amis, alors qu’il sont presque autant à avoir déjà refusé de participer à des sorties pour des raisons financières. Par ailleurs, ils se sentent concernés par les problèmes de société : parmi les causes les plus enclines à les mobiliser, l’accès au sport et à la culture (41 %), la préservation de l’environnement (39 %) et la lutte contre les discriminations (33 %) arrivent en tête de leurs préoccupations.

 

350 jeunes à Bruxelles au Festival des solidarités

 

En marge de la publication de son sondage, le Secours populaire français a réuni 350 jeunes engagés à Bruxelles durant le Festival des solidarités, qui se tenait du 19 au 21 octobre 2018 avec le soutien de la Fondation Total. Venus de différents pays européens, ils ont exposé à travers des ateliers ou des sessions de partage d’expériences, échangé leurs visions de la solidarité et réfléchi ensemble à des pistes d’action.

 

 

, , , , , ,