Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[CHIFFRE] 73 % des femmes sont agressées en ligne dans le monde

[CHIFFRE] 73 % des femmes sont agressées en ligne dans le monde
Le harcèlement, ce n’est pas que dans la rue. Selon une récente enquête, 73 % des femmes ont fait l’objet de harcèlement en ligne, et 76 % des femmes confrontées à des violences en ligne ont changé leur façon d’être sur les réseaux sociaux*. En réponse, la Fondation Kering lance une campagne internationale en ligne, #IDontSpeakHater. Destinée à toucher la génération Z, elle invite chacun à reformuler les propos haineux tenus sur les réseaux sociaux dans une tonalité “positive, avec esprit et humour”.


 

 

Agir contre le cyber-harcèlement

 

Phénomène mondial devenu viral depuis le scandale “Me Too”, les violences sexistes concernent aujourd’hui tout le monde, et infiltrent la sphère numérique : une jeune fille sur quatre en France est victime de harcèlement en ligne, tandis qu’au Royaume-Uni, la moitié des jeunes filles fait l’objet d’intimidations sur les réseaux sociaux. Engagée  contre les violences faites aux femmes, la Fondation Kering profite de sa septième campagne annuelle “White Ribbon for Women” pour mobiliser la jeunesse contre le cyber-harcèlement. Baptisée #IDontSpeakHater, le mouvement invite les jeunes à réagir sur les réseaux sociaux aux commentaires insultants en les transformant en un discours positif et mobilisateur. “Tout le monde a le droit de se sentir en sécurité sur le web, a déclaré François-Henri Pinault, PDG de Kering et président de la Fondation Kering. Nous devons enrayer la vague d’actes malveillants qui visent à intimider les femmes et à les réduire au silence.”


 

Le groupe Kering s’engage avec “White Ribbon for Women”

 

À l’occasion de “White Ribbon for Women” et du 10e anniversaire de la Fondation Kering, les entités du Groupe se réunissent par ailleurs pour la première fois afin de collecter des fonds, qui seront reversés dans des actions contre les violences faites aux femmes. Chacune d’entre elles reversera 10 % d’un article ou d’une gamme de son choix à des projets soutenus par la fondation. “Je suis fier de fédérer toutes les marques du Groupe Kering pour lever des fonds qui serviront à combattre les violences faites aux femmes. Ensemble, agissons contre le cyberharcèlement”, poursuit François-Henri Pinault. Aux côtés de FACE, le dirigeant de la fondation a également présenté le réseau et la charte “Une femme sur trois” ce mois-ci, qui engage les entreprises signataires à mettre en place des actions de prise en charge des salarié(e)s victimes de violences.


 

*Source : Amnesty International/IPSOS MORI Poll 2017


 

, , , ,