Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

United Way L’Alliance : les entreprises unies pour l’insertion pro des jeunes

United Way L’Alliance : les entreprises unies pour l’insertion pro des jeunes
Le décrochage scolaire est un véritable défi de société. Pour donner aux jeunes l’envie de redevenir acteurs de leur scolarité, plus de trente entreprises ont uni leur énergie au sein d’un dispositif de mécénat collectif – United Way L’Alliance. Présente dès sa création, la Fondation SNCF en est l’un des membres actifs.


 

Le monde de l’entreprise dans les salles de classe

 

Chaque année, près de 100 000 jeunes quittent le milieu scolaire sans diplôme ni qualification. Et de nombreux élèves sont orientés vers une filière qu’ils n’ont pas choisie, particulièrement dans les zones d’éducation prioritaire. On comprend en lisant ces chiffres combien les années Collège et Lycée représentent un moment crucial pour l’orientation. Plus les élèves en difficultés sont identifiés tôt et accompagnés, plus leurs chances de retrouver une scolarité apaisée sont élevées.

Parce qu’elles sont en première ligne de l’insertion professionnelle, les entreprises ont décidé d’agir via une initiative inédite de mécénat collectif, United Way L’Alliance. En coordination avec tous les acteurs terrain de la scolarité – associations locales, collectivités, institutions, écoles, parents –, elles développent et mettent en place des programmes d’accompagnement des élèves, de la 6e à la Terminale.

 

Un accompagnement bienveillant pour une orientation choisie

 

Menée en binôme avec les professeurs, l’action est entièrement fondée sur le mécénat de compétences. « Nous aidons ces jeunes, explique Catherine Luquet de la Fondation SNCF, à réfléchir sur leur projet d’orientation. Soit collectivement, par des interventions de collaborateurs en classe autour de la gestion de projets, d’une réflexion sur l’orientation et sur le parcours professionnel. Soit individuellement, par du soutien scolaire hebdomadaire auprès d’élèves en situation de fragilité. Pour les 3e, ça peut être un travail autour de la lettre de motivation et du CV, en vue du stage de fin d’année. »

Grâce à ces programmes, basés sur les « savoir-faire » et les « savoir-être », les élèves développent leur autonomie, leur confiance en soi, leur capacité d’action et de prise de parole. Ils découvrent des perspectives d’avenir. « Nous cherchons à  remobiliser les jeunes ». Sur l’année scolaire 2017-2018, près de la moitié des collégiens accompagnés ont amélioré leurs résultats scolaires. 73 % d’entre eux déclarent que le programme leur a permis d’identifier les compétences qui existent, et 68 % déclarent avoir réussi à identifier leurs propres compétences.

 

Le mécénat collectif, une réponse efficace et pérenne

 

United Way L’Alliance est un dispositif inter-mécènes et inter-associations. « L’approche concertée des mécènes  et des associations permet de mailler le territoire en proposant une réponse adaptée et d’agir en cohérence », rappelle Catherine Luquet. Un point de vue partagé par Laurence Piccinin, déléguée générale United Way L’Alliance : « chacun intervient dans son domaine, qui est unique et couvre une partie des besoins du programme. La complémentarité des acteurs, des compétences et des interventions donne lieu à une formule complète, qui change la donne  pour les jeunes. »

La co-construction, au cœur de l’initiative, est d’ailleurs l’une des valeurs fondamentales prônées par la Fondation SNCF dans son action auprès des associations. Un principe, rappelle Catherine Luquet, que la Fondation s’applique ici en tant que mécène. « United Way L’Alliance est un exemple où, compte tenu de l’urgence de la cause, chaque fondation s’inscrit  dans un modèle collectif plutôt que dans un modèle individuel. Chacun fait un pas de côté et travaille ensemble de manière efficace. C’est très vertueux. »

 

Début novembre, United Way L’Alliance a publié un manifeste dans la presse. Objectif : susciter de nouvelles vocations. « Nous sommes  aujourd’hui une trentaine d’entreprises mais ce n’est pas suffisant, témoigne Catherine Luquet. Nous invitons d’autres entreprise à nous rejoindre. Nous avons besoin d’amplifier les soutiens financiers et le mécénat de compétences pour aller sur d’autres territoires et dans d’autres collèges. » Entreprises, mobilisez-vous !

, , , ,