[EN IMAGES] Planète Enfants & Développement : et si les “radins” donnaient ?

[EN IMAGES] Planète Enfants & Développement : et si les “radins” donnaient ?
Pour sa dernière campagne, l’association Planète Enfants & Développement a fait appel à l’agence Brainsonic, spécialisée dans l’engagement des audiences. Souhaitant sensibiliser une autre typologie de donateurs – ceux qui ne donnent pas – elle s’adresse aux “radins”, aux égoïstes et autres misogynes.


 

 

 

 

Provoquer ceux qui ne donnent pas

 

S’adresser à une cible négligée jusqu’à présent : tel était l’objectif de Brainsonic en réalisant la campagne “mauvaise raison de donner” pour Planète Enfants & Développement. Créée en 2016 par la fusion d’Enfants & Développement (1984) et Planète Enfants (1992), l’association souhaitait gagner en notoriété auprès du grand public. Elle repose sur une série de visuels surmontés de messages en lettres capitales. “Vous êtes méprisant et n’aimez pas les pauvres ? Faites-nous un don et il y en aura moins”, indique l’un d’entre eux. Simple, mais marquant, et redoutablement efficace. Lancée à la fin du mois de novembre 2018, la campagne se décline sur les réseaux avec le hashtag #RAISONSDEDONNER, en film TV,  en affichage sauvage dans Paris, ainsi que dans le cadre d’un partenariat avec l’agence Values pour la presse et en display.

 

Protéger les enfants vulnérables

 

Enfants & Développement et Planète Enfants ont fusionné en 2016, et sont désormais liées par un objectif commun : agir globalement et à échelle mondiale pour les enfants vulnérables en leur offrant des services de protection, de santé, d’éducation, d’insertion ou encore d’accompagnement familial. Son action, menée en partenariat étroit avec la société civile et les autorités des pays, vise par ailleurs à encourager le développement et favoriser l’autonomie des populations aidées. Elle intervient au Népal, au Burkina Faso, au Vietnam et au Cambodge.  




 

, , , ,