[BEST OF] POSITIVONS : nos initiatives coup de coeur
Toute la Careteam vous souhaite une excellente année 2019 ! Et pour démarrer cette nouvelle année sur une note optimiste, on vous propose notre sélection des projets les plus positifs découverts en 2018. Des cuisines des grands chefs aux rues de Calcutta, chez le libraire ou à l’usine, la solidarité n’a plus de frontières grâce aux acteurs de l’engagement !


 

 

Investir dans les arbres avec EcoTree

 

Vous souhaitez placer votre argent en faisant du bien à la planète ? La start-up EcoTree vous propose de faire fructifier votre argent tout en préservant la biodiversité. Elle rachète des espaces forestiers dans l’Hexagone et les remet en état, avant de mettre à disposition des arbres pour les investisseurs, avec un rendement pouvant atteindre les 2 % jusqu’à la coupe finale, où les propriétaires récupèrent l’intégralité du bénéfice. La start-up a levé 1,2 million d’euros en 2018 et prévoit de doubler son chiffre d’affaires.

 

 

Rennes invente la “ville suspendue”

 

Vous connaissiez les baguettes et les cafés suspendus, Rennes va plus loin et rêve d’une ville entière “suspendue”. Sous l’impulsion de l’association La Maison des citoyens de Rennes, elle souhaite développer ce mouvement à l’échelle de la commune en engageant tous les commerces : restaurants et bars, librairies, salons de coiffure, épiceries, salles de spectacles... Ils sont tous recensés sur une page Facebook dédiée. L’initiative fait des émules, puisque la ville de Marseille s’y est mise à son tour !

 

 

Le chant pour redonner confiance aux personnes fragilisées

 

La cantatrice de renom Malika Bellaribi Le Moal a eu l’idée de développer un projet éducatif et social autour du chant. L’association Voix en Développement aide les personnes fragilisées à se reconstruire grâce à la pratique du chant, en proposant des programmes ouverts à toutes les tranches d’âges autour d’une pédagogie mêlant technique vocale et psychologie. En près de 20 ans, le projet a profité à environ 12 500 adolescents, dans des centres sociaux, des écoles, des lycées ou des associations.

 

 

A Calcutta, la pâtisserie inclusive et solidaire

 

Le rêve indien de David Earp se vit bien éveillé. En 2011, il décide d’offrir aux bénéficiaires (des jeunes abandonnés et atteints de handicap physique ou psychique) de son ONG Shuktara un avenir professionnel. Il s’associe à Alain Cojean et fonde Shuktara Cakes, un atelier de pâtisserie française autogéré, qui permet aux jeunes d'apprendre et d'exercer le métier de pâtissier. C’est aujourd’hui une petite entreprise qui produit environ 350 kilos de madeleines tous les mois.

 

 

Les personnes autistes font battre le coeur d’Andros

 

Avec Vivre et Travailler Autrement et en partenariat étroit avec les institutions publiques, le Groupe Andros a décidé d’ouvrir les postes dans ses usines aux personnes atteintes d’autisme. Douze adultes atteints de troubles du spectre de l'autisme occupent aujourd’hui un emploi à mi-temps en CDI au sein de l'usine Novandie, qui fabrique notamment les produits laitiers du groupe Andros. Tout près de l'usine, un lieu de vie a été spécialement aménagé pour accueillir ces nouveaux employés dans des appartements autonomes.

 

 

Les chefs parisiens défendent le “pourboire solidaire”

 

Certains restaurateurs vous permettent de soutenir le monde associatif en faisant vos résas ! Antoine Girard, fondateur de l’entreprise Guestonline, et des grands chefs français (dont André Terrail de la Tour d’Argent) ont monté récemment l’association “Réservation Responsable”, qui propose pour chaque repas réservé en ligne sur les sites des restaurants participants de reverser un euro à une structure d’intérêt général.

 

 

, , , , , , , , ,