Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[POSITIVONS] Couture, réinsertion et recyclage avec La dame à la licorne

[POSITIVONS] Couture, réinsertion et recyclage avec La dame à la licorne
Chaque lundi, nous vous présentons un projet innovant, motivant, inspirant. Cette semaine, c’est l’association La dame à la licorne, désignée cette année “coup de cœur” du cabinet In Extenso. Depuis près de 25 ans, l’atelier de couture associatif La dame à la licorne, basé à Chartres, propose des créations originales et de qualité faites à base de tissus recyclés, nées des doigts agiles d’une vingtaine de personnes en réinsertion professionnelle.



 

Des créations de couture qui célèbrent l’Histoire

 

Dans l’atelier de La dame à la licorne, au cœur du quartier populaire de La Madeleine à Chartres, c’est tout un univers qui se découvre : avec plusieurs milliers de créations uniques, allant des costumes médiévaux à des vêtements de charleston, en passant par des costumes de danse, de théâtre, de carnaval et des robes de mariées originales, l’atelier offre un véritable voyage dans le temps, “du Moyen-âge à nos jours”.

 

Créée en suite du huitième centenaire de la célèbre cathédrale de Chartres, en 1994, pour lequel l’atelier a confectionné 4 000 costumes, l’association La dame à la licorne est portée par l’énergique Josiane Le Bail, figure de l’action socio-culturelle de la ville de Chartres et du département Eure-et-Loir : ancienne directrice de centres sociaux, elle a été également responsable de l’animation sociale et culturelle de la ville de Chartres et a travaillé à la direction de la jeunesse et des sports de l’Eure-et-Loir.


 

Un atelier associatif chartrain très engagé

 

En plus de son activité de création et de restauration de costumes, l’association La dame à la licorne œuvre pour de nombreuses causes chères à Josiane Le Bail, en résonance à son parcours professionnel et personnel. L’insertion professionnelle d’abord : reconnue chantier d’insertion social et professionnel, l’atelier de La dame à la licorne emploie une vingtaine de personnes en situation de réinsertion, avec le soutien d’une équipe permanente, d’un conseiller d’insertion professionnel et des acteurs locaux, en particulier la Région Centre-Val de Loire et les antennes départementales de Pôle Emploi et de la Caisse d’Allocations Familiales.

 

Ensuite, le recyclage, puisque l’association utilise beaucoup de matériaux de récupération, grâce à des collectes de tissus d’ameublement et des dons de particuliers. Et dans l’atelier, interdiction de gaspiller : toutes les chutes de tissus sont conservées et réutilisées pour d’autres créations.

 

Enfin, l’association œuvre pour la cause des femmes, en permettant chaque année à nombre d'entre elles de revenir vers l’emploi grâce à des formations professionnelles, et en mettant gratuitement à disposition ses machines à des mères de famille. L’atelier ouvre ses portes à l’occasion de la Journée Internationale des femmes, le 8 mars, pour mettre en valeur le travail des couturières.


 

“Un combat de tous les jours”

 

Depuis sa création, l’association et sa fondatrice croulent sous les récompenses. Josiane Le Bail, élue “Femme formidable 2011” par le quotidien féminin Femme actuelle, a reçu la médaille d’or de la jeunesse, des sports et de l’engagement associatif pour son action au soutien du monde associatif, et la Légion d’honneur en 2013 pour l’ensemble de ses engagements. “Faire beau et performant avec de la récupération, c’est un combat de tous les jours !”, souligne Josiane Le Bail.

 

Quant à l’association, elle a été désignée en 2018 coup de cœur du cabinet In Extenso, à l’occasion du Forum National des Associations et des Fondations (FNAF). Un bon coup de projecteur, qui devrait aider l’association dans son ambition de changer d’échelle, en dépassant le niveau local et départemental.

 

, , , , ,