[SAINT-VALENTIN] Pour une Saint-Valentin gastronomique et solidaire

[SAINT-VALENTIN] Pour une Saint-Valentin gastronomique et solidaire
La Saint-Valentin, une fête commerciale ? Vous pouvez décider d’en faire une fête solidaire et inclusive ! Sans renoncer au traditionnel dîner au restaurant, en amoureux ou entre amis, la Saint-Valentin peut aussi être l’occasion de soutenir de belles causes.


 

 

 


 

Une insertion professionnelle encore insuffisante

 

Dans le secteur de la restauration, des établissements font aujourd’hui le pari d’embaucher des personnes aveugles ou malvoyantes, autistes, trisomiques, ou encore des handicapés physiques dans leurs équipes. Mais comme le souligne une étude de 2017 de la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES), les personnes handicapées restent sous-représentées dans le secteur de la restauration.

 

La Saint-Valentin est l’occasion idéale pour conjuguer dîner romantique et soutien à ces restaurants qui permettent une meilleure insertion des personnes handicapées dans le monde professionnel !


 

Des restaurants inclusifs dans toute la France

 

Dans la Capitale, mais aussi à Nantes et à Nice, les restaurants Dans le noir ? emploient des personnes aveugles et malvoyantes et plongent les clients dans l’expérience extrême d’un repas dans le noir le plus complet. Le café et restaurant Le Café Signes (Paris 14e), quant à lui, emploie des personnes sourdes. Le restaurant Les Petits plats de Maurice (Paris 11e), inauguré en novembre dernier, forme et emploie des personnes handicapées psychiques et physiques. À Nantes, le restaurant Le Reflet emploie majoritairement des personnes porteuses d’une trisomie 21. Les restaurants Joyeux, à Paris (2e) et à Rennes, emploient des personnes porteuses de handicap mental ou cognitif.

 

Mais aussi Le jardin pêcheur à Bordeaux (33), La cantine de Joséphine à Valenciennes (59), Le Hameau à Pau (64), le Pincée de sel à Cholet et Les Petites Écuries à Sainte-Gemmes-sur-Loire (49), Les Mimosas à Fréjus (83), La Montagne à Cormeilles-en-Parisis (95), L’inattendu à Carpentras (84), inauguré en décembre dernier, Le Font Clo à Draguignan (83), La table de Mina à Ajaccio (Corse), Le RestÔ des Lacs à Peyssies, près de Toulouse (31), Ô Pifaudais à Lamballe et à Quévert, en Côtes-d’Armor (22), ou encore le 65 degrés sur la très chic avenue Louise, à Bruxelles (Belgique).

 

Pour un service rapide ou des snacks, le Ti Miam à Rennes, la sandwicherie Le Quatorze, à Lille, dont l’équipe est constituée de personnes aveugles et malvoyantes, ou le service de traiteur et entreprise de réinsertion La table de Cana, présent en région parisienne (Antony et Genevilliers), Bordeaux, Lyon, Marseille, Montpellier, Nogent-sur-Oise, Orléans et Perpignan.


 

Et pour les cadeaux...

 

À la recherche d’une idée de cadeau ? Pour Madame, les bijoux de Florapada ou les bijoux en or éthique certifié de la joaillerie JEM, ou encore les sacs et manteaux vegans de Magnethik, insufflent de l’éthique à la mode féminine. Pour Monsieur, les vêtements wax de la marque Ebrah allient style, commerce équitable et projet social.

 

Pour pouvez aussi faire un don à une association tout en effectuant vos achats, en choisissant les marques partenaires de microDON, Un rien c’est tout ou Guivers.

, , , , , ,