Fondation Crédit Agricole pour le Développement en Egypte : éduquer et soigner

Fondation Crédit Agricole pour le Développement en Egypte : éduquer et soigner
Depuis la création en 2017 du Crédit Agricole Egypt's Foundation for Development, la responsabilité sociale est plus que jamais au cœur des actions du groupe. Sa volonté : être utile à la communauté égyptienne. Pour ce faire, et avec le soutien actif d’ONG très impliquées sur le terrain, la Fondation a orienté son programme 2018 vers deux domaines essentiels : la santé et l’éducation.


 

 

 

 

 

Agir pour l’éducation des jeunes égyptiens, un sujet prioritaire

 

Dans un pays où une forte majorité de la population a moins de 25 ans, l’éducation est un enjeu majeur. Ce sont eux qui vont construire l’avenir de ce pays.

 

Premier axe : l’accès à l’enseignement primaire. Dans les zones rurales, les enfants venus de loin sont accueillis en classe unique, avec peu de ressources. Depuis 2016, 6000 élèves dans 191 de ces « écoles communautaires » ont amélioré leurs conditions d’enseignement grâce au soutien de la Banque, en partenariat avec l’ONG Misr El Kheir. Le Crédit Agricole voulait créer un climat propice pour que ces enfants reçoivent une bonne éducation dans un endroit sain. Les fonds ont servi à la fois à la rénovation des bâtiments et au fonctionnement de l’école - formation des enseignants, soutien scolaire, matériel, repas journaliers.

Second axe : donner aux talents égyptiens les moyens de s’exprimer pleinement. Le projet « Ebhar Misr » - ou « impressionner » - en est l’illustration. Un groupe de collégiens et lycéens, chacun ayant une compétence remarquable, a été sélectionné pour cette première édition. Technologies, sciences, arts, chant, théâtre… tous ont démontré leurs talents lors d’un concours, recevant des prix et les meilleurs ont remporté une formation spécialisée de deux semaines aux États-Unis. Pour ancrer l’initiative sur le long-terme, la Fondation a signé un protocole de coopération avec l’ONG “Education First Foundation”, partenaire de l’opération.

 

 

54 % du budget de la Fondation alloué à la santé en 2018

 

Parmi les projets phare réalisés en 2018 est le soutien à l’hôpital pour enfants Abul Reech Japonais. Spécialisé et reconnu dans plusieurs champs de la chirurgie entre autre la chirurgie cardiaque et neurologique, l’hôpital doit rénover quatre blocs opératoires, pour un coût total de 48 millions de livres égyptiennes. Cette rénovation servira plus de 700 patients par an. La Fondation Crédit Agricole a non seulement investi 5 millions de livres (l’équivalent de 300 000 euros), mais elle aussi financera une campagne de communication pour 2019, afin de lever les fonds restants. Ce sera la première campagne de fundraising de la Fondation.

Une autre structure hospitalière a été soutenue par la Fondation l’an passé. L’hôpital « 57357 », dédié aux enfants atteints de cancer, et qui fonctionne uniquement grâce aux dons. Le Crédit Agricole a contribué aux financements d’une grande campagne d’appel aux dons pendant le Ramadan, période particulièrement propice à la générosité des égyptiens. La Fondation a pu également compter sur l’engagement des collaborateurs Crédit Agricole. Les volontaires ont rendu visite aux jeunes patients, apporté des cadeaux ou pris sur leur temps pour décorer l’hôpital.

D’ailleurs, d’autres initiatives ont été mises en place tout au long de l’année avec l’aide des salariés de la banque. Paniers de denrées alimentaires pour les familles les plus démunies, distribution de couvertures pendant l’hiver, construction de toits dans les villages…  Pour stimuler la contribution du staff, la Banque a un slogan, "1+1=3". Pour chaque pound donné par un collaborateur, la Banque abonde.

 

Nouvelles perspectives pour 2019 : coopération solidaire et inclusion financière

 

L’année a commencé sous des auspices prometteurs pour la Fondation. Le 28 janvier, à l’occasion de la visite du Président Emmanuel Macron en Égypte, la Fondation du Crédit Agricole Égypte a signé un protocole triennal de coopération avec le ministère de la Solidarité, avec pour objet le financement des microprojets en faveur des femmes dans les villages les plus pauvres de l’Égypte.

Toujours pour être utile à la communauté, la Fondation souhaite favoriser l’inclusion financière, c’est le devoir des banques envers la population égyptienne. Des packages bancaires sont donc mis en place pour aider ceux qui en ont besoin à intégrer les banques, notamment les jeunes, ainsi qu’un portefeuille électronique.

 

Crédit photo : Crédit Agricole.
Jeunes talents du projet « Ebhar Misr » visitant le siège de Credit Agricole Égypte.

 

Article mis à jour le 19 février 2019.

, , , , , ,