[SOCIAL TECH] Benevolt met en relation des jeunes séniors avec des bénévoles

[SOCIAL TECH] Benevolt met en relation des jeunes séniors avec des bénévoles
Créée en mai 2017, Benevolt met en lien des retraités avec des associations, leur permettant de bien vivre leur retraite et de réemployer leurs compétences et leurs talents au sein de la société. Cette entreprise solidaire d'utilité sociale propose à des jeunes seniors de plus de 55 ans de se créer un profil sur la plateforme numérique Benevolt et aux associations de proposer des missions de bénévolat !


 

 

 

 

« Aujourd’hui, on passe de la vie active à la retraite »

 

Au départ, Anne-Laure était manager dans une grande entreprise.  C’est en accompagnant un tiers de son service qui partait à la retraite, qu’elle découvre les réalités que représentent cette étape de vie, loin du rêve de voyage en bateau par exemple.  Un constat : la peur de s’isoler et la peur de sentir inutile sont bien présentes chez ces jeunes séniors. La voilà lancée dans un projet entrepreneurial pour les accompagner au mieux vers la retraite, elle quitte son entreprise. Son objectif ? Permettre aux séniors de bien vivre leur retraite et réemployer leurs compétences et leurs talents au sein de la société civile. C’est lors d’un start-up week-end de l’Économie sociale et solidaire (ESS) à Nantes que sa route croise celle d’Amélie Arcile, psychologue de formation,  qui connaît bien la question des transitions de vie avec une expérience dans le secteur associatif. « Le projet initial était d’aider les retraités à devenir visibles. Aujourd’hui, on passe de la vie active à la retraite », raconte Amélie. C’est pourquoi Bénévolt propose des services complémentaires comme des formations de préparation à la retraite au sein des entreprises pendant deux jours où le thème de la transition de vie est abordée sous toutes ses formes (lien avec l’entourage, la famille, etc.). Cette entreprise solidaire d’utilité publique accompagne également les entreprises dans la mise en place d’un dispositif de mécénat pour les salariés seniors qui souhaitent faire du bénévolat ponctuellement sur le temps de travail.


 

Un pari gagnant-gagnant pour les retraités et pour les associations

 

« Il n’est pas rare que des petites associations n’aient pas de site internet et manquent de visibilité médiatique », remarque Amélie Arcile, co-fondatrice de Bénévolt. Dans cette optique, les associations peuvent déposer des missions de bénévolat sur la plateforme en ligne et contacter directement les bénévoles qui les intéressent grâce à une fiche profil qui précise les attentes et compétences de chacun.  Avec plus de 600 000 nouveaux retraités chaque année en France selon la CNAV (Caisse nationale d'assurance vieillesse), un vivier de futur bénévoles est disponible pour les 500 associations déjà inscrites sur la plateforme. D’ici fin 2019, Benevolt doté d’un solide réseau de partenaires liés à l’ESS (Ticket For Change, Act for Impac) ou institutionnels (Orange, Malakoff Médéric), espère couvrir le territoire national.


 

, , , , , ,