[SOCIAL TECH] Zei : un réseau social pour faciliter la transition écologique

[SOCIAL TECH] Zei : un réseau social pour faciliter la transition écologique
Le réseau social Zei souhaite faciliter la transition énergétique des particuliers et des entreprises. Comment ? Sur le site, les internautes se créent un profil qui leur permet d’afficher leurs actions écologiques et sociales. Les utilisateurs peuvent ainsi gagner des cadeaux et des points. La version entreprise, payante, sera lancée fin mars 2019.


 

 

« Toutes les applications proposent des solutions pour protéger l’environnement, mais ne s’intéressent pas à savoir si la personne le fait réellement ou non», relate à Carenews Noël Bauza, directeur général de Zei. C’est en partant de ce constat que la plateforme web Zei a été créée, proposant un traçage des transactions et l’utilisation de la gamification.

 

L’utilisation de la gamification et d’un système de récompenses

 

D’abord conçue pour les particuliers (et gratuite), la plateforme Zei classique a réuni 12 000 utilisateurs depuis son lancement, il y a un an et demi. « Nous souhaitions que ce réseau soit accessible pour tous et permette de s’engager de manière très simple pour l’environnement. C’est une plateforme qui s’adresse à tous ceux qui veulent agir pour le climat et qui ne savent pas comment faire », explique Noël Bauza. Le réseau Zei fait ainsi découvrir des solutions variées en faveur de la transition écologique. Inspirée des mécanismes de gamification qui ont fait leur preuve sur les réseaux sociaux, Zei permet aux utilisateurs de gagner des points et des cadeaux au fur et à mesure de leur progression. Grâce à un tableau de bord, il est possible de prioriser les efforts à faire en fonction de l’impact grâce à plus d’une trentaine d’indicateurs. Une fois le diagnostic réalisé, un algorithme de conseil propose différents prestataires pour passer à l’action ; par exemple passer à l’électricité verte avec Enercoop.

 

 

« Le LinkedIn de l’environnement »

 

Fin mars 2019, la plateforme Zei proposera des outils payants aux entreprises pour les accompagner dans la recherche d'alternatives et dans la mobilisation de leurs collaborateurs. En fonction de son activité, chaque entreprise aura des objectifs spécifiques à atteindre. « L’entreprise n’a pas besoin d’avoir recours à un expert RSE pour passer à l’action et peut trouver rapidement un prestataire correspondant à ses besoins », complète Noël Bauza. Par exemple, une entreprise de textile sera encouragée à utiliser du tissu recyclé. Grâce à un profil public – à l’instar de LinkedIn – l’entreprise pourra valoriser ses actions. En outre, les 304 partenaires qui proposent des solutions écologiques reversent une commission pour chaque contrat signé à Zei. Depuis sa création, l’entreprise a généré un chiffre d’affaires dépassant les 150 000 euros et prévoit une levée de fonds de 2,5 millions d’euros pour commercialiser l’outil sur Paris. Proposer ce concept auprès des collectivités et des pays est leur ambition. Par exemple, au niveau national, l’outil permettrait de renseigner le pourcentage des déchets recyclés dans les villes.

 

, , , , ,