Prenons du recul sur l’Entreprise Responsable

Prenons du recul sur l’Entreprise Responsable
Lors des Assises de l'entreprenariat en 2013, Le RAMEAU a publié une note de réflexion prospective sur l'Entreprise Responsable, issue de la capitalisation de 7 ans d'observation et d'expérimentations sur l'engagement sociétal des entreprises. Depuis lors, de profondes transformations ont eu lieu : reconnaissance de la diversité des formes d'entreprendre avec la loi ESS de 2014, émergence d'un cadre collectif de responsabilité avec les ODD en 2015 … jusqu'à la loi PACTE. Le cadre normatif a donc progressivement évolué pour intégrer l'urgence d'un développement durable sécurisé par une Responsabilité Sociétale d'Entreprise qui, au-delà de la réglementation, puisse devenir un cadre stratégique d'actions pour mettre en œuvre des solutions opérantes.


Mais où en sommes-nous dans la pratique ? Pour l’illustrer concrètement, les événements de la semaine dernière nous donnent un chemin de lecture intéressant

Lundi 11 mars : la Fondation Croissance Durable et Reporters d’Espoirs nous ont donné rendez-vous à l'Institut de France pour débattre sur « Les entreprises responsables : vers un nouveau modèle de croissance ? ». Le Chancelier de l'Institut nous a indiqué la voie : « Nous devons faire preuve d'un « réalisme obligatoire » ; mais si le cosmos nous désespère, l'espérance vient de très nombreux initiatives fécondes qui ont la puissance de changer le monde ». Tout est dit : nous devons faire le « pari de la confiance » !

Mardi 12 mars : le CNFPT lance le MOOC « Territoires et Développement » qui présente les nouvelles formes d'ingénieries territoriales, et en particulier la « catalyse territoriale » qui consiste à mobiliser les organisations d'un territoire autour des défis communs. Selon 76 % des maires, le mouvement de co-construction est déjà à l'œuvre sur leur territoire, et les entreprises sont à la manœuvre. C'est donc l’observation et la valorisation des territoires qui permettent de comprendre les transformations à l'œuvre. Cette réalité s’illustre parfaitement à l'occasion du Jury des Bonnes Nouvelles des Territoires de la Fondation MMA qui tient sa session de choix des lauréats de  la promotion 2019.

Mercredi 13 mars : pas moins de 4 événements nous invitent à cheminer sur les réalités en lien avec l'engagement des entreprises :

Olivier Guilbaud, dirigeant de Body Nature nous a expliqué comment une entreprise est concrètement acteur de la transformation d'un territoire. Son intervention aux Bernardins dans le cadre du séminaire « économie et sens » de l'Ecole de Paris est une illustration concrète de l'action discrète mais efficace des entreprises.

Pendant ce temps à la Banque de France, le Forum sur l'entreprenariat, l’ESS et les territoires rappelle à la fois la diversité des façons d'entreprendre, et l'action déjà engagée par les TPE sur leur territoire. La RSE des TPE est une réalité que soulignent les fédérations professionnelles telles que la FEP, la CAPEB et l’CNAIB mais aussi les clubs locaux d'entreprise tels que le Club Gravelle Entreprendre.

C'est aussi le même jour que Cerisy, ce haut lieu de la pensée française depuis plus de 100 ans, a réuni le cercle de ses partenaires pour réfléchir aux thèmes prospectifs des trois prochaines années. La transformation des entreprises a tenu une bonne place dans les débats.

Pour conclure cette journée de regards croisés riches de la diversité des questions que soulève l'entreprise responsable, l’Orse a lancé l'Observatoire des dilemmes. Il est en effet facile de faire de l'entreprise le lieu de convergence de toutes nos aspirations et de nos défis collectifs, mais comment gérer sur le terrain les paradoxes et les injonctions contradictoires que cela suscite ? Il est heureux que l’Orse invite ses membres à éclairer cette question.

Jeudi 14 mars : C’est la question de l’hybridation de modèles socio-économiques qui est à l’honneur. Le webinaire « modèle socio-économique de l’ESS » co-animé par PIE et Le RAMEAU, en partenariat avec l’ADASI met en lumière la diversité des modèles et leur complémentarité. Une meilleure compréhension de cette question est indispensable pour inventer de nouvelles solutions sociétales, et pour favoriser les alliances innovantes. C'est aussi sur ce thème, en valorisant les démarches de co-construction territoriale, que Le RAMEAU a pu témoigner au Forum de la Smart Région, organisé par le Conseil Régional d’Île-de-France.

Vendredi 15 mars : de la réflexion sur les ODD du groupe Vyv à celle de l'accompagnement au changement d'échelle dans le cadre du Comité de pilotage du fonds d'ingénierie dédié impulsé par la Caisse des Dépôts, en passant par celle de l'impact des fondations avec la Fondation RATP, et celle du développement de l'Alliance Dynamique du Groupe La Poste, la journée a été placée sous le signe des projets structurants pour agir efficacement au-delà de la prise de conscience de l'urgence de changer les modèles.

C'est bien sur les territoires que s'inventent aujourd'hui les nouvelles formes d'engagement de l'Entreprise Responsable. Du rapport de la plateforme RSE sur la responsabilité territoriale de l'entreprise, au guide Medef « Construire ensemble l’engagement territorial des entreprises », les illustrations et les preuves de concept ne manquent plus. Il faut maintenant penser un réel changement d'échelle de ces pratiques innovantes. Les entreprises doivent pourvoir s’informer, se former et disposer d'outils pour agir efficacement. C'est dans cet objectif que Le RAMEAU a créé un nouvel outil d'autodiagnostic « RSE et partenariats », en ciblant particulièrement les PME. Il a été lancé à l'occasion du Forum de la Banque de France qui marque une nouvelle étape dans la mobilisation collective au service des Petites et Moyennes Entreprises au service de leur territoire.

Pour passer à l'action dès demain, nous vous invitons à suivre le webinaire « comprendre son écosystème territorial » à partir de la plateforme « l’innovation territoriale en actions ! ».

N'hésitez plus, inscrivez-vous au webinaire ! 

, , , , , , , , , ,