[POSITIVONS] Une brocante en Guadeloupe qui allie recyclage et insertion

[POSITIVONS] Une brocante en Guadeloupe qui allie recyclage et insertion
Tous les lundis, Carenews partage avec vous une initiative inspirante pour commencer la semaine de bonne humeur. Ce lundi, on vous présente l’initiative commune des associations Kazabrok, qui revend des produits et Kazarecycle, un point de collecte et  atelier de tri, de recyclage et de récupération en Guadeloupe. Dans une interview accordée au Réseau des collectivités Territoriales pour une Économie Solidaire, le fondateur Franck Phazian raconte comment cette brocante allie recyclage et insertion. L’un des projets aura d'ailleurs valu à ce Guadeloupéen le prix de l'innovation sociale de La Fondation La France s'engage le mois dernier, pour le concours Outre-mer.


 

 

Accompagner des jeunes en difficulté vers l’insertion

 

Depuis sa création en 2009, l’association Kazarecycle accompagne des jeunes « sous main de justice » à s’insérer sur le marché de l’emploi. En participant aux différentes activités de la brocante : atelier de triage, de réparation et de revalorisation de  vêtements, meubles, produits électroménagers et déchets d'équipements électriques et électroniques, les 10 jeunes en contrat d’insertion expérimentent et acquièrent des compétences professionnelles. L’objectif ? Faire émerger de nouveaux talents et les orienter vers différents métiers. Dans l’interview accordée au  Réseau des collectivités Territoriales pour une Économie Solidaire, le fondateur précise qu’une cinquantaine de jeunes sont également accueillis pour effectuer des Travaux d'Intérêt Général (TIG). Dans le cadre de la politique de la ville, « ces jeunes sont encadrés par par des tuteurs, salariés en contrats d'adultes-relais ».

 

Développer des activités éco-responsables

 

Le deuxième objectif de cette initiative est de « tendre vers le zéro déchet ». L’association Kazarecycle permet tout d’abord aux particuliers de venir déposer leurs articles au point de collecte. Grâce à un camion, les membres de l'association peuvent également se rendre au domicile pour récupérer les articles à recycler. Ces produits sont ensuite revendus. Le projet « Kazavélo », un atelier de recyclage de vélos de seconde main permet également aux jeunes issus des quartiers prioritaires d’en bénéficier à condition de participer à stage de sensibilisation à la sécurité routière. Créer des récifs artificiels issus du recyclage de machines à laver est un autre projet en cours depuis trois ans pour préserver quant à lui la biodiversité. C’est un projet qui invite à « une synergie de l’ensemble des acteurs socio économiques de la Guadeloupe ».





 

, , , , , , ,