La Fondation APICIL : 15 ans consacrés à la lutte contre la douleur

La Fondation APICIL : 15 ans consacrés à la lutte contre la douleur
La Fondation APICIL fête cette année son 15e anniversaire. Depuis sa création en 2004, la Fondation APICIL a financé plus de 670 projets sur le territoire français pour lutter contre la douleur physique et psychique des patients, des proches et des soignants. Un budget total qui s’élève à 9,5 millions d’euros. Retour sur 15 ans de mécénat au service de la lutte contre la douleur.


 

 

« La douleur est un sujet intemporel et universel. La Fondation APICIL agit aux côtés de ceux qui oeuvrent pour soulager la douleur. Tel un incubateur d’innovation, elle permet l’émergence de solutions innovantes et contribue à faire avancer, en France, l’amélioration de sa prise en charge », explique Nathalie Aulnette, directrice de la Fondation APICIL.

 

Plus de 670 projets d’intérêt général soutenus sur le territoire français

 

Après leur étude approfondie par le conseil scientifique et le conseil d’administration, la Fondation APICIL apporte son soutien financier et un accompagnement aux projets choisis.Cette façon de procéder permet à la cette fondation d’identifier les problématiques émergentes grâce à une grande proximité des acteurs sur le terrain. À sa création, le Groupe APICIL a doté cette fondation de 9 millions d’euros et s’est également engagé à lui verser annuellement 762 000 euros. La fondation participe ainsi à l’action philanthropique du Groupe de protection sociale au niveau national. Depuis sa création, celle-ci a financé plus de 670 projets en France.

 

Le soin, la recherche et l’information comme axes d’actions

 

En 2018, 59 % du budget de la fondation étaient consacrés à la recherche. L’objectif ? Soutenir les équipes de recherche et les soignants en France pour «  la conduite d’études cliniques dans tous les domaines de la médecine ». Quant au bien-être du patient et à son confort lors des soins, 24 % du budget sont destinés à former les équipes soignantes et à apporter des techniques complémentaires comme la méditation, l’hypnose, le toucher ou la réflexologie. Parmi les projets financés, figure celui de l’habillage sans douleur de l’association Églantine pour les personnes âgées dépendantes. Celui-ci répond à la problématique rencontrée quotidiennement par les soignants de l’hôpital Bretonneau à Paris. Enfin, pour inciter les soignants à prendre en compte la douleur et à l’évaluer, la fondation réalise et distribue gratuitement des outils d’évaluation de la douleur dans les lieux de soins. L’axe information représente 17 % du budget. Ainsi, en 2018, 20 projets ont été financés et 24 actions presse ont été organisées afin de diffuser les bonnes pratiques.

 

 


 

 

 

 

, , , ,