18e séminaire de l’Association Française des Fundraisers : «Plus fort ensemble»

18e séminaire de l’Association Française des Fundraisers : «Plus fort ensemble»
La 18e édition du séminaire de l’Association française des fundraisers (AFF) s’est déroulée du 25 au 27 juin à Paris. L’objectif de cette nouvelle édition : « rebooster » les fundraisers, dans un contexte incertain pour le mécénat et la philanthropie.


 

 

 


 

Près de 700 professionnels du fundraising et 150 intervenants se sont réunis pendant trois jours, du 25 au 27 juin 2019, pour le séminaire annuel de l’Association française des fundraisers (AFF), au FIAC Jean-Monnet (Paris 14e). « Grand messe » annuelle du fundraising, le 18e séminaire de l’AFF s’est placé cette année sous le slogan de  « Plus fort ensemble ». « Plus fort ensemble, pour préserver le cadre du mécénat, pour partager nos pratiques et faire grandir la générosité dans notre pays », a précisé Yaële Aferiat, présidente de l’AFF, lors de la plénière d’ouverture.

 

« Plus fort ensemble » : la formule se veut unificatrice, après une année 2018 marquée par de nombreuses réformes (ISF/IFI, CSG, prélèvement à la source) qui ont mis à mal les collectes de fonds des associations et fondations. Les dernières annonces du Gouvernement, sur un possible rabotage du dispositif du mécénat prévu par la loi Aillagon, ont également fortement inquiété le secteur associatif, qui prédit un « crash philanthropique » si les mesures sont adoptées.


 

« Combatifs et résilients »

 

La présidente de l’AFF se veut optimiste, malgré la morosité ambiante. Elle salue la « combativité » des professionnels du fundraising, dans un contexte difficile : « Les fundraisers sont toujours assez positifs et volontaires, à la recherche d’innovations, de nouvelles idées », assure-t-elle. « Ils sont plutôt combatifs et résilients ».

 

Mais elle reste lucide sur la situation : « Il y a beaucoup d’inquiétude bien sûr, on a enchaîné deux années très difficiles », reconnaît-elle. Le séminaire de l’AFF, qui permet chaque année aux professionnels du fundraising de se rassembler et de se connaître, a été d’autant plus cette année une occasion pour dialoguer avec les grands mécènes, comme Denis Duverne (Changer par le don) et les sensibiliser à la situation. 




 

, , , , , ,