Cérémonie des bacheliers de l’Institut Télémaque : Félicitations aux diplômés !

Cérémonie des bacheliers de l’Institut Télémaque : Félicitations aux diplômés !
Ce mardi 16 juillet 2019, la Cité des sciences et de l’industrie à Paris accueillait la cérémonie des bacheliers de l’Institut Télémaque, association œuvrant en faveur de l’égalité des chances en associant, du collège jusqu’à la fin du lycée, des jeunes issus de quartiers défavorisés à un binôme de parrainage composé d’une personne en entreprise et un référent éducatif. Cette soirée, animée par la journaliste Audrey Pulvar, marraine de la promotion 2019, célébrait ainsi les résultats des jeunes et l’accomplissement d’années d’accompagnement de la part de l’association, des parrains et marraines, des équipes pédagogiques et des familles. De nombreux partenaires, dont la Fondation groupe EDF qui suit l’Institut Télémaque depuis 10 ans, étaient présents pour applaudir les jeunes suite à cette première grande réussite de leurs carrières académiques. Retour sur une soirée riche en émotions.


 

Le point d’orgue d’un accompagnement de plusieurs années

 

Orientée autour du thème « It takes a village to raise a child », ou « il faut un village pour élever un enfant » en français, la soirée a vu s’enchainer les témoignages mettant en avant toutes les parties prenantes et tous les impacts de la méthode Télémaque. Ratiba, entourée de sa marraine en entreprise et sa référente éducative, a décrit la force du soutien qu’elle a reçu de la part de l’association depuis la 4e. Les trois femmes, après cinq ans de parcours ensemble, ont confié se considérer désormais comme des amies. Imène, qui est partie de Villetaneuse grâce à l’association afin de faire son lycée au prestigieux établissement Janson de Sailly, « un nouveau monde » pour elle, témoignait aux côtés de sa mère, visiblement émue. « Quelle belle idée d’avoir créé Télémaque et d’avoir cru au potentiel de nos enfants », a déclaré cette dernière. Enfin, Hamza remercia l’Institut Télémaque de lui avoir ouvert le champ des possibles. Originaire de Clichy-sous-Bois, il n’avait jamais pris les transports pour Paris avant sa première sortie culturelle organisée par l’association. « Sans cette autonomie que j’ai gagnée avec Télémaque, je n’aurais jamais imaginé prendre les transports tous les jours pour aller à Panthéon-La Sorbonne l’année prochaine », affirma-t-il. Plusieurs alumni sont également montés sur scène pour partager les effets à long terme de cette expérience, notamment leur envie de donner à leur tour un peu de ce qu’ils ont reçu aux jeunes du dispositif aujourd’hui. « Cette fraternité qui se crée autour des jeunes est essentielle dans un monde en mal de cohésion sociale », expliquait Ericka Cogne, directrice générale de l’Institut Télémaque.

 

Une réussite à déployer

 

Lorsque les bacheliers ont été appelés sur scène les uns après les autres pour recevoir, des mains des partenaires présents, une médaille à leur nom pour sceller cette première partie de leur parcours académique, ils ont également reçu pléthore de félicitations et d’encouragements. En effet, le bilan 2019 est plus que positif : 100 % de réussite au baccalauréat pour les élèves suivis, dont 68 % de mentions. Laure Hervé, responsable mécénat France de la Fondation groupe EDF, qui mobilise aujourd’hui 35 salarié.e.s parrains et marraines, leur a notamment cité Antoine de Saint-Exupéry : «  Fais de ta vie un rêve et, d’un rêve, une réalité. » Vêtus de leur robes noires, écharpes oranges et toques, comme tout droit sortis d’une cérémonie de diplôme américaine, les bacheliers pouvaient être fiers du chemin parcouru et avancer confiants en leurs capacités et leur avenir.

« Ce qui se passe chez Télémaque, c’est ce que nous voulons pour tous les Français », déclara ainsi Jean-Michel Blanquer au travers d’une vidéo enregistrée pour l’occasion.

 

, , , , , ,