Fondation Société Générale : déjà 27 projets soutenus par le comité de sélection

Fondation Société Générale : déjà 27 projets soutenus par le comité de sélection
Depuis 2006, La Fondation Société Générale s’engage pour l’insertion professionnelle et l’insertion par l’éducation, notamment par le sport ou la pratique culturelle. Chaque année, le comité de sélection, composé de personnalités qualifiées internes et externes à l’entreprise, vote l’octroi des demandes de subventions inférieures ou égales à 50 000 euros. Depuis le début de l’année 2019, le comité de sélection a choisi 27 projets en France et à l’international dans les pays d’implantation du Groupe. Récapitulatif des projets soutenus à date.


 

Un soutien renforcé en faveur des femmes et de la jeunesse

 

La Fondation Société Générale réitère son engagement pour l’émancipation des femmes et de la jeunesse en renouvelant ces partenariats avec Capital Filles, Rev’Elles, Proxité, Myfuture, Kodiko et Entreprendre pour Apprendre en France ou encore Life Project 4 Youth (LP4Y) à l’étranger.

 

La Fondation a également accueilli trois nouveaux partenaires qui œuvrent pour ces publics :

- le Choix de l’École, association qui permet à de jeunes diplômés ou de jeunes actifs de s’engager en tant qu’enseignants dans des collèges situés en REP afin de favoriser l’égalité des chances et qui s’implante dans de nouveaux territoires 

- l‘association Belge Duo for a Job qui met désormais en place son programme de mentorat pour des jeunes en recherche d’emploi en région parisienne en faveur de 40 premiers bénéficiaires 

- les Entretiens de l’Excellence pour son projet « Tournée de l’Excellence » qui consiste en l’organisation de rendez-vous inspirants à destination de lycéens partout en France pour les mobiliser dans leur poursuite académique et professionnelle ;

- Accion familiar ou « AFA », une association espagnole dont le projet « Aprendiendo con Los jovenes », ou Apprenons avec les jeunes, vise à lutter contre le décrochage scolaire.

 

De nouveaux soutiens ont également été accordés à des projets d’accompagnement à la recherche d’emploi comme La Cloche à Biscuits à Lille, l’Union Cepière Robert Monnier ou La Cravate Solidaire. Les associations utilisant le sport ou la pratique culturelle comme outil d’insertion, telles Street League, PLAY International ou la Fondation Culturespaces ont aussi bénéficié de subventions. La Fondation a notamment soutenu une nouvelle association, PlayMore!, basée en Italie, pour son programme « WeSport - Sport for Social Inclusion », qui a pour objectif de développer la pratique sportive dans les quartiers défavorisés de plusieurs métropoles européennes.

 

Un axe fort au profit de dispositifs d’insertion professionnalisants

 

Une insertion professionnelle réussie passant souvent par une formation à un nouveau métier, le comité de sélection a donc soutenu de nombreux projets dans ce domaine, notamment à l’étranger, portés par l’association caritative interrégionale Nochlezhka en Russie, Rouge Beauté à Madagascar, l’IECD en Côte d’Ivoire ou encore l’association pour le Développement Économique et Social en Afrique au Burkina Faso. 

 

En France, la Fondation soutient l’Association Nationale des Groupements de Créateurs (ANGC) pour son accompagnement à l’entrepreneuriat ainsi que le Comptoir de la Voûte dans le développement de ses boutiques solidaires d’insertion. Elle a également financé trois nouveaux projets : 

- le Projet d’Inclusion Numérique de Konexio, l’école du numérique à destination de personnes réfugiées ou en situation de grande exclusion 

- "Premier Service », le pôle d'insertion des jeunes fragiles ou en situation de handicap dans l’hôtellerie-restauration mis en place par la Fondation OVE 

- Gribouilli, porté par l’association des auxiliaires parentales d’Ile-de-France, une formation-action professionnalisante dans la petite enfance créée pour les femmes peu qualifiées.


Photo : ©Amélie Confida.

 

Article mis à jour le 6 août 2019.

, , , , ,