WORLD VISION RÉINVENTE LE SENS DU PARRAINAGE

WORLD VISION RÉINVENTE LE SENS DU PARRAINAGE
Avec Chosen, l'association de parrainage d'enfants World Vision propose aux parrains non pas de choisir un enfant mais d'être choisi par lui. Une inversion du sens de la relation qui vise à remettre du sens dans la démarche... et à enrayer l'érosion de la base de parrains.


C'est peut-être un détail, mais qui veut dire beaucoup. En février dernier, l'église de Soul City à Chigaco – partenaire de longue date de l'association chrétienne World Vision - accueillait un événement de collecte un peu à part : des aspirants parrains venaient s'y faire tirer le portrait, seuls, ou en famille. Destination de ces photos ? Des enfants attendant un parrainage du Kenya au Guatemala, afin qu'ils fassent eux même le choix de leur parrains à l'occasion de choosing parties ("fête du choix") organisées par les relais locaux de World Vision.

Une démarche inédite pour l'association qui œuvre depuis 70 ans, reflet, selon elle, de la volonté de donner aux bénéficiaires une place de plus en plus active dans l'aide qu'ils reçoivent. Une vision de terrain qui s'exporte au mode de soutien. Une manière aussi – et surtout ? – de réengager les donateurs, de créer une forme d'attente, d'espoir d'être choisi, permettant de séduire de nouveaux profils, et peut-être de mieux les fidéliser. De fait, selon un article de The Chronicle of Philanthropy, sur certains des événements menés depuis février (dans six églises à ce stade), le taux de recrutement de parrains a parfois été doublé (article à lire ici, en anglais, abonnés uniquement).

Quoi qu'il en soit, la démarche a le mérite de dépoussiérer un peu un système qui semble en avoir besoin. Toujours selon The Chronicle of Philanthropy, 2.3 millions d'Américains parrainent des enfants (selon le consortium des associations de parrainage américain) et World Vision compte près de 770 000 parrains, soit 349M$ de dons en 2018 (31% des ressources de l'association). Mais depuis trois ans, l'association aurait connu une baisse continue de ces contributions (1% chaque année) et du nombre de nouveaux parrains. Si le programme Chosen n'a pas vocation à devenir la norme à ce stade (certains parrains pourront continuer à choisir un enfant dont le prénom ou la date de naissance a une évocation particulière), il sera au cœur de la campagne de fin d'année de World Vision.

Pour en savoir plus regarder ici la vidéo présentant le programme Chosen ou consulter la page dédiée sur le site de World Vision

, , , , , , ,