[FUSAC] La fondation Bioviva pour les enfants en situation d’exclusion

[FUSAC] La fondation Bioviva pour les enfants en situation d’exclusion
Offrir un million de ses jeux à des enfants dans le monde : c’est le but de la fondation Bioviva créé fin juin. L’entreprise réputée pour son engagement dans le made in France a placé sa fondation sous l’égide de la Fondation Saint-Pierre, tutrice de ses comptes. 


 

 

 

Fondée en 1996, Bioviva conçoit des jeux à partir de bois labellisé FSC issu de forêts locales, et les produit dans la Drôme. Pour « donner de la cohérence et de l’engagement » à la société montpelliéraine de 20 salarié·e·s, le projet « Bioviva For Life ! » a été créé il y a 18 mois, a expliqué son dirigeant-fondateur Jean-Thierry Winstel au Figaro

 

Bioviva a traduit deux de ses gammes de jeux éducatifs adaptées aux enfants de 3 à 12 ans pour « redonner des moments de joie et de plaisir partagés » à des enfants en situation d’exclusion dans le monde. Grâce aux dons de particuliers et d’entreprises ou du mécénat de compétence, 50 000 jeux ont déjà été distribués. 

 

La distribution auprès des enfants et des familles a été réalisée par les ONG partenaires sur le terrain, qui ont remis les jeux à des enfants se trouvant dans des centres d’accueil et des camps de réfugiés en Syrie, en Turquie et au Liban. 

 

Afin de porter et structurer le projet, la fondation Bioviva a été créée fin juin et placée sous l’égide de la Fondation Saint-Pierre. Engagée pour une durée de trois ans, elle a aussi pour objectif de faire connaître son modèle et de promouvoir les jeux éthiques et éco-responsables. 

 


 

, , , , , ,