Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Andrew & Bénédicte : présentations croisées

Andrew & Bénédicte : présentations croisées
La rencontre d'Andrew et de sa tutrice Bénédicte a donné naissance à un duo plein de surprises ! Retrouvez leur témoignage !


Bénédicte, tutrice EDF :

Andrew est mon filleul depuis 3 ans, il a 16 ans. Il est en classe de seconde au Lycée Robert Doisneau de Vaulx-en-Velin (69). Andrew vient d’Irak, il est arrivé en France il y a 5 ans après 2 années passées en Syrie. Aujourd’hui il parle toujours araméen dans sa sphère familiale, et il co-anime un site internet en arabe ! Andrew est un adolescent joyeux, curieux, enthousiaste, créatif, rêveur et pugnace. Il aime le chant, la musique, la littérature et le théâtre. C’est un amoureux des mots dont il se délecte, et il a déjà écrit plusieurs nouvelles ! Andrew est très engagé dans la vie de son lycée : il est délégué de classe, participe au Conseil de Vie Lycéenne, et siège au Conseil d’Administration. Lorsque nous nous sommes rencontrés, Andrew voulait être pilote d’avion pour voyager ou facteur pour faire des rencontres. Aujourd’hui, il se voit journaliste, écrivain ou diplomate !

Accompagner un jeune dans le cadre de l’Institut Télémaque est avant tout une aventure humaine. C’est favoriser l’égalité des chances en ouvrant à Andrew le champ des possibles, pour que ses rêves deviennent réalité, qu’il trouve sa place et s’épanouisse dans notre société. Cet engagement donne vie à mes valeurs et me permet de rencontrer mon entreprise dans sa dimension citoyenne.

Andrew, filleul Télémaque :

Bénédicte est ma tutrice d’entreprise depuis 3 ans, elle a 45 ans. Elle travaille chez EDF. Elle est née en France et y a toujours vécu. Elle voyage pour ses loisirs. Bénédicte est rigoureuse, sociable, à cheval sur les convenances, aimable, ferme, franche, diplomate, et ouverte d’esprit. Elle aime les livres, la musique, le théâtre, l’art naïf, le jardinage et le bricolage. Bénédicte agit pour l’égalité des chances, et lorsque je lui dis qu’elle est féministe, elle s’emballe et me répond qu’elle refuse juste les stéréotypes et les inégalités ! Je n’ai pas bien cerné la profession de Bénédicte, mais j’ai compris qu’elle a plusieurs casquettes et surtout qu’elle aime son métier ! Grâce à Bénédicte et Télémaque j’ai pu faire de nombreuses sorties (musée, théâtre, cinéma, concert, fête du livre...). J’ai réalisé des séjours en France et à l’étranger. J’ai aussi participé à des stages de soutien scolaire ou de découverte d’entreprises. J’ai appris à nager, à faire du vélo, et à jouer au tennis. Tout cela je ne le faisais pas auparavant à cause de barrières financières ou même culturelles. J’ai appris les principes et les codes de politesse français, cela a facilité mon intégration en France. Par exemple en Irak, quand on regarde une personne les yeux dans les yeux, c’est impoli, tandis qu’en France c’est l’inverse ! Bénédicte me guide et m’éclaire lors de choix importants pour mon avenir. Intégrer Télémaque m’a permis une ouverture énorme sur le monde. J’ai été encouragé à avoir confiance en mes capacités. J’ai aussi beaucoup évolué grâce à la lecture. Il y a deux ans je lisais juste les ouvrages scolaires et le dictionnaire. Lire m’a permis de mieux m’exprimer et m’a ouvert de nouveaux horizons.

Enfin je le disais, je le dis, et je ne le dirai jamais assez : Merci Télémaque !

, , ,