Une association humanitaire victime d'un incendie criminel à Templeuve

Une association humanitaire victime d'un incendie criminel à Templeuve
Les bénévoles de l'association « Café crème », qui avait entrepris de réunir des vêtements et des livres à destination de la Guinée, depuis plusieurs mois, ont découvert le 3 janvier les importants dégâts causés par un incendie volontaire dans leur local de stockage, situé dans l'ancienne cantine de l'école Jules-Ferry à Templeuve.


Des vidéos postées sur Twitter ont permis de confondre les quatre auteurs de cet acte de vandalisme : ce sont des mineurs de 16 ans qui se sont filmés à visage découvert en train de commettre les faits. L'enquête tâchera de déterminer les motivations de ces jeunes et la chronologie des faits.

La mairie de Templeuve a estimé que le préjudice causé s'élevait à environ 60 000 euros, l'association « Café crème » a, quant à elle, perdu 20 000 vêtements et 7000 livres, surtout des manuels scolaires. "On est abasourdi car ce sont des mois de travail mené par l'association pour venir en aide aux Guinéens qui sont partis en fumée, surtout quand on sait ce qui se passe aujourd'hui en Guinée. Tous les bénévoles sont choqués", a expliqué le maire de Templeuve.

Le matériel détruit devait servir à l'ouverture de centres de loisir en Guinée, l'un des pays les plus touchés par l'épidémie d'Ebola.

Source

Crédit photo

, , ,