Inauguration de la Philharmonie de Paris : le rôle des mécènes

Inauguration de la Philharmonie de Paris : le rôle des mécènes
Les subventions en baisse, le doublement du coût initialement prévu pour le chantier et le projet ambitieux de renouveler les usages de la musique classique auront rendu le mécénat d'entreprise indispensable pour le succès de ce projet né il y a huit ans : la construction d'un nouveau complexe symphonique, situé dans la partie sud-est du parc de la Villette, à Paris.


L'établissement comprend trois salles de concert, des espaces d'exposition, des espaces pédagogiques, six salles de répétition, dix studios, un musée de la musique, une médiathèque, un café et un restaurant panoramique.

C'est d'abord l'investissement dans le chantier qui aura demandé à Laurent Bayle, le président de la Philharmonie, de déployer toutes ses compétences en matière de gestion de budget. Après l'inauguration du site le 14 janvier 2015, c'est désormais le renouvellement des publics et la volonté d'offrir une programmation et une billetterie attractives qui rendent nécessaires de nouveaux financements : en effet, la contribution de la Marie de Paris, qui devait s'élever à 9 millions d'euros, a finalement été ramenée à 6 millions. Mais Laurent Bayle peut compter sur plusieurs partenaires pour compenser cette restriction.

Patricie Barbizet, directrice générale d'Artemis et PDG de Christie's a contribué à la mise en place de la société des Amis de la Philharmonie de Paris, qui est à la fois un cercle de grands mécènes individuels et une fondation destinée à accueillir les dons internationaux.

Christophe Monin, qui a été directeur du développement et du mécénat pour le musée du Louvre, a permis de recueillir les contributions de la Société Générale et de Deloitte, mais aussi de plusieurs dizaines de PME locales, du nord-est de Paris. Il chiffre ainsi le succès que le projet a rencontré en terme de mécénat : « Pour 2015, près d’une trentaine d’entreprises sont engagées pour des sommes allant de 5.000 à 600.000 euros, quelques dizaines de donateurs individuels apportant de 1.000 à 400.000 euros, et 150 amis avec des niveaux de cotisations de l’ordre de 200 euros »

Source

Crédit photo

, , , , , ,