Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

SOURIRE À LA VIE DÉVOILE SON PLAN D'ACTION 2015 POUR LES ENFANTS MALADES

Au lendemain de la journée internationale du cancer de l’enfant, Sourire à la Vie vous dévoile son plan d’action pour 2015. Rappelons qu’en France, le cancer chez l’enfant représente 2 400 nouveaux cas par an, ce qui signifie qu’un enfant déclare un cancer toutes les 3h30 environ. Depuis 2006, Sourire à la Vie propose un accompagnement des enfants atteints de cancer en cours de traitement, en rémission et en soins palliatifs. L’équipe travaille ainsi sur trois objectifs majeurs qui sont de maintenir l’enfant ancré dans une vie d’enfant malgré les contraintes de la maladie, de le préparer et l’accompagner à traverser les épreuves de la maladie et de lui offrir des moments extrêmement beaux pour recréer un équilibre face aux épisodes pénibles à venir.


Pour 2015, Sourire à la Vie met en place un plan d’action en 6 axes qui vise à développer ses actions, ses projets pour répondre aux besoins des enfants malades du cancer :

 

  • Être aux côtés d’un plus grand nombre d’enfants atteints de cancer en mettant à leur disposition un programme complet d’accompagnement et un suivi régulier tout au long de l’année :

120 enfants vont être suivis au cours de l’année 2015 et Sourire à la Vie prévoit d’en accompagner 150 en 2016.

La structure travaille ainsi sur de nouvelles techniques et projets permettant aux enfants de mieux vivre les traitements et de garder une vraie vie d’enfant. Le programme de Sourire à la Vie conjugue déjà des activités physiques, créatives, éducatives, des vacances et d’autres projets. A l’extérieur de l’hôpital, c’est environ 150 journées qui seront organisées en pension complète.

 

  • Créer un espace sportif et créatif à la pointe au sein du service d’oncologie-hématologie pédiatrique du Professeur Gérard Michel :

L’équipe veut marquer cette année un engagement fort à l’hôpital en mettant en place des séances de sport et d’activités créatives dans les chambres du service d’onco-hématologie pédiatrique de la Timone.  Six intervenants spécialisés feront équipe pour cette mission tout au long de l’année.

Un espace sportif novateur est en projet au sein du service et devrait voir le jour dans le trimestre à venir.  Il permettra de développer des interventions précises et  régulières pour aider chaque enfant dans les moments les plus difficiles. 

 

  • Développer un centre unique dédié aux enfants atteints de cancer :

Face à la mer , le « Phare des Sourires » situé à l’Estaque s’agrandira pour regrouper un centre d’accueil de jour, un centre d’hébergement en pension complète, un centre de soin et un espace sportif à la pointe permettant aux enfants de faire du sport quel que soit leur fragilité. Les travaux débuteront dans les prochains jours.

  • Actions de prévention et de sensibilisation auprès des jeunes :

Le développement des événements de soutien et de lutte contre les cancers de l’enfant est important dans les collèges et lycées.

Sourire à la Vie développera des événements souvent tournés vers le sport, tels  que des courses solidaires qui auront pour objectifs à la fois de récolter des fonds pour Sourire à la Vie mais surtout de sensibiliser tous les jeunes à la prévention des cancers.

 

  • Renforcer l’engagement dans la recherche scientifique grâce au département recherche de Sourire à la Vie :

Etudier et mesurer toutes les techniques susceptibles d’aider l’enfant. Le premier programme de recherche, Rsourire lancé en 2014 se poursuit en 2015 pour évaluer le programme d’activité physique chez les enfants atteints de cancer dans le but d’en mesurer les bénéfices sur leur santé physique, psychologique et sociale.

 

  • Créer la Fondation Sourire à la Vie :

La création de la Fondation est un réel pas vers l’avenir pour lutter plus efficacement contre le cancer et aider des enfants sur l’ensemble du territoire national.

La Fondation Sourire à la Vie sous égide de la Fondation ARC aura pour mission de :

  • Dupliquer le programme de  Sourire à la Vie dans d’autres régions et  renforcer des actions existantes.
  • Contribuer à la recherche en cancérologie pédiatrique au national.
  • Initier et développer des campagnes de prévention en cancérologie pédiatrique.
  • Créer des liens internationaux pour partager des compétences,  susciter le changement et permettre des évolutions dans le domaine de la cancérologie pédiatrique en France.
  • Développer la sensibilisation des enfants et des jeunes en bonne santé. Les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain. La Fondation mettra en place un programme de sensibilisation à destination des jeunes en bonne santé pour prévenir des risques du cancer.

 

 

, , , , ,