Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Un nouveau partenariat entre MSF et la Fondation Veolia soutient l'innovation

Ouganda, Tchad , …
Un nouveau partenariat entre MSF et la Fondation Veolia soutient l'innovation
Depuis 2012, Médecins Sans Frontières et la Fondation Veolia travaillent en commun dans le but d'optimiser les actions menées par l'association humanitaire internationale d'aide médicale. Depuis le 16 mars 2015, cette collaboration a été renforcée grâce à la signature d'un partenariat pluriannuel portant principalement sur l'innovation.


Depuis le début de leur collaboration, la Fondation Veolia apporte à Médecins Sans Frontières (MSF) une aide qui se traduit par un soutien financier s'élevant à 150 000 euros et un appui en compétences techniques fourni par des volontaires Veoliaforce. Ces experts accompagnent MSF dans ses projets de recherche et d'innovation en contribuant, par le biais de leurs connaissances et de leur savoir-faire, à la résolution de problématiques rencontrées sur le terrain et liées à leurs métiers : l'énergie, les déchets, l'assainissement et l'eau potable.

C'est en 2012, dans le cadre de la lutte contre le choléra en République démocratique du Congo, que la collaboration entre Veolia et MSF a débuté. Elle avait alors permis la réhabilitation et l'extension du réseau d'eau potable de la ville de Kalemie, au Katanga, afin de donner accès à une eau de meilleure qualité à 90 000 personnes.

Puis une station de traitement d'eau d'urgence avait été testée puis déployée dans deux camps de réfugiés sud-soudanais qui accueillaient plus de 40 000 personnes dans le nord de l'Ouganda.

Avec la signature de ce nouveau partenariat, MSF a pu lancer, au début de l'année 2015, un programme de recherche et d'innovation portant sur des enjeux liés à ses activités de terrain, et notamment sur le domaine de l'énergie.

L'objectif poursuivi à cet égard est double : il s'agit d'élaborer des solutions pour optimiser la gestion de l'énergie dans les missions de MSF afin que l'association puisse, d'une part, faire des économies et, d'autre part, réduire son empreinte énergétique. Pour cela, une réflexion particulière est menée au sujet de l'utilisation des énergies renouvelables, en particulier le solaire, dans le but, notamment, de permettre à MSF de gagner en autonomie sur ses projets.

Une première occasion d'expérimenter les recherches déjà effectuées sera l'installation de panneaux solaires photovoltaïques pour rendre autonome et sécurisé l'approvisionnement en électricité de la mission de lutte contre le paludisme actuellement menée par MSF à Moissala, au Tchad.

 

Source et crédit photo

, , , , , ,