RFI soutient les réfugiés

RFI soutient les réfugiés
Les clubs RFI regroupent des auditeurs et leur proposent des activités culturelles, sportives, ou encore autour du français. Un nouveau club ouvre en Tanzanie pour les réfugiés burundais et congolais.


Un nouveau club RFI s'ouvre dans un camp de réfugiés burundais et congolais à Nyarugusu en Tanzanie. 100 000 réfugiés de la province sont concernés. Ils pourront ainsi avoir accès à la radio RFI mais aussi profiter des activités que les clubs RFI ont l'habitude de proposer. 

En effet, ces groupes ont pour objectif d'accompagner les réfugiés en soutenant des opérations éducatives comme l'initiation au journalisme ou à l'utilisation d'Internet, culturelles avec la création de troupes de théâtre par exemple, sportives, environnementales, de pacification... D'après le communiqué de presse de RFI, le club dispense une " formation à la gestion positive de conflits " mais aussi des formations professionnelles. 

Un club semblable a ouvert en République démocratique du Congo en 2014 dans un camp de réfugiés centrafricains. 

RFI est là pour leur donner son soutien logistique et organisationnel mais la radio l'assure, il s'agit d'initiatives spontanées émanant des réfugiés eux-mêmes. Il existe une trentaine de clubs de la sorte (pas forcément pour les réfugiés) un peu partout en Afrique (Ghana, Bénin, Togo, Mali, Guinée, Ouganda...) mais aussi ailleurs (France, Brésil, Haïti...). Ils rassemblent 100 000 membres environ. La radio a pour habitude de leur donner la parole lors de son émission " Le club RFI ".  

Crédit photo : @S. Bonijol / RFI (Club RFI de Molé)

, , , ,