Un projet de formation qui évolue vers une création d'activité

Un projet de formation qui évolue vers une création d'activité
A la suite d’importants problèmes familiaux, Francia devient lauréate de la Fondation en 2011, avec une aide de 1200 euros pour son projet de formation en bijouterie. En parallèle, elle crée son activité de Création et vente de bijoux contemporains.


Comment la Fondation vous a-t-elle aidée ?

L’aide de la Fondation a vraiment été très importante – certes, sur le plan financier pour pouvoir effectuer ma formation en bijouterie, mais surtout dans le suivi. La Fondation, c’est aussi « Créer un Lien », le lien avec d’autres personnes, notamment par l’accompagnement humain. C’est comme si on avait une deuxième famille qui se préoccupe de savoir où on en est, ce qu’on fait. Liliane et Catherine,  mes deux marraines, sont  un « lien fondateur » pour moi. J’ai été très touchée par le fait qu’elles viennent nous  voir dans notre  magasin, mon associée Elsa et moi. Elles assurent  toutes les deux un suivi sérieux et chaleureux.

C’est grâce à la Fondation que j’ai pu me réaliser et voir aujourd’hui l’aboutissement de mon projet.

Comment votre projet s’est-il concrétisé ?

Nous avons fait de notre  boutique  « ENGRENAGES » un lieu de rencontres, tout d’abord en l’ouvrant à d’autres artistes créateurs, mais aussi en créant des évènements, en étroite collaboration avec les commerçants de la Rue : nous avons d’ailleurs créé une association de commerçants « Au Bonheur des Dames » et nous sommes aidés aujourd’hui par un partenaire bancaire.

Nous créons un Evènement dans la boutique tous les deux mois – par exemple en Mars « Le Printemps des Poètes » avec une soirée Poésie autour d’un écrivain du quartier qui a d’ailleurs invité une chanteuse Soprano Violoncelliste.

Nous avons également participé aux Journées Européennes des Métiers d’Art et avons fait venir  une créatrice de bijoux en porcelaine qui a travaillé dans la boutique.  Nous sommes  adhérentes aux Ateliers Artisanat d’Art de France.

Nous avons aussi dans la boutique un petit coin « Troc de Livres »  qui permet aux gens du quartier de partager un moment avec nous, et  ils nous disent être heureux de notre présence dans le quartier.

Aujourd’hui, nous payons les frais de la boutique, après une année et 4 mois  d’installation. Je travaille donc à côté, notamment un jour par semaine pour une créatrice de bijoux. Je participe en outre à des salons BIO pour une amie. Il en est de même pour mon associée Elsa. Mais nous sentons que nous sommes sur la bonne voie pour être progressivement autonomes financièrement grâce à notre boutique.

Comment comptez-vous développer votre activité ?

Nous communiquons beaucoup pour nous faire connaître. Et d’ailleurs, nous avons été ravies de voir que « TELERAMA SORTIR » venait de faire un article sur nous dans la revue du 29 Avril-05 Mai 2015. Nous avons créé un blog et vous pouvez nous retrouver sur www.engrenages107.com ou nous joindre par mail : engrenages107@gmail.com

Encore un Grand Merci à la Fondation, et à mes deux marraines.

, , , , ,