PHARE-Citoyens : les Français favorables à une alliance entreprises-associations

PHARE-Citoyens : les Français favorables à une alliance entreprises-associations
Quelle est la perception des Français sur les fragilités prioritaires de leur territoire, ainsi que sur la capacité des partenariats entre entreprises et associations d’intérêt général à y répondre ? C'est la question à laquelle a tenté de répondre l'Observatoire National des partenariats dans le cadre de son étude PHARE-Citoyens. Les résultats ont été publiés le 30 septembre dernier.


Dans le cadre du programme PHARE de l'Observatoire national des partenariats du Rameau, 13 régions françaises ont été analysées afin d'en dégager les fragilités prioritaires. Plus de 2 000 personnes ont ainsi été interrogées afin de définir les thèmes sur lesquels il est essentiel d’agir et le rôle des partenariats pour réduire ces fragilités territoriales.

Les résultats de l'étude montre que la priorité des citoyens, toutes régions confondues, est l'emploi. En effet, cette problématique arrive en tête des préoccupations des Français avec une note moyenne de 7,1/10. Le thème de la sécurité/délinquance arrive ensuite avec une note de 7/10. Les questions environnementales ainsi que la lutte contre la pauvreté et l'exclusion se classent en troisième position ex aequo (6,3/10). 

Ces chiffres montrent que les citoyens font passer les questions économiques qui les concernent directement (le vécu) avant les questions environnementales et globales (le perçu).

Néanmoins, des disparités entre les régions apparaissent. Si l'emploi est la priorité de chacune d'elles, les régions PACA et Corse placent le niveau de vie (48% des habitants) et l'environnement (45%) en deuxième et troisième position.

Les habitants de la région Rhône-Alpes,eux, font de la sécurité (36%) et de l’environnement (29%) leurs priorités après l'emploi. Concernant les personnes résidant en Île-de-France, la sécurité (44%) ainsi que l'éducation (33%) et l'environnement (33%) sont au cœur des préoccupations.

Cette étude révèle également que les citoyens sont favorables aux partenariats entreprises-associations pour faire face à ces fragilités territoriales. 69% des Français pensent que ces alliances sont sources d'innovation et peuvent avoir un impact sur l'emploi, le développement économique de leurs régions, le niveau de vie des habitants mais aussi sur l'environnement et la lutte contre la pauvreté et l'exclusion.

Les personnes interrogées manifestent leur volonté de participer à cette dynamique, comme l'explique Charles-Benoît Heidsieck, président-fondateur du Rameau, laboratoire de recherche appliquée qui a fondé l'Observatoire national des partenariats en 2008 : "C'est un appel à la co-construction en territoire, à laquelle ils (les citoyens) souhaitent être pleinement associés.

Vous pouvez retrouver les résultats de l'étude PHARE-Citoyens ici. Ceux-ci permettront à l'Observatoire national des partenariats de faire évoluer les partenariats associations-entreprises afin de répondre aux problématiques territoriales observées et vécues par les citoyens.

, , , ,