Le bénévolat en forte hausse

Le bénévolat en forte hausse
L’étude réalisée par l’Ifop, en partenariat avec France bénévolat et Crédit Mutuel déjoue tous les pronostics : le bénévolat a augmenté en France de 14% ces trois dernières années. Au total, 40 % de la population déclare « donner de son temps gratuitement pour les autres ».


En tête de la progression ? Les jeunes ! Si les séniors représentent la tranche d’âge avec le taux d’engagement le plus fort, leur progression est faible alors que celle des 15-35 ans est spectaculaire : + 32%.

C’est le bénévolat « indirect » qui explose les compteurs. Il s’agit de services informels, en dehors de toute organisation. Alors que le bénévolat associatif reste quand même le plus important, celui qui se déroule dans d’autres organisations (Église, partis politiques, syndicats etc.) est en baisse.

Le social, le sport et les loisirs sont les domaines qui attirent le plus les Français. Ils représentent à eux seuls 79% du bénévolat. La solidarité internationale, la formation ou l’environnement ont, eux, moins de succès.

« L’étude dévoilée aujourd’hui met en évidence une réalité souvent occultée par les discours catastrophistes. Oui, dans les périodes difficiles, les Français font preuve de fraternité et d’entraide. Oui, ils s’investissent dans des causes d’intérêt général » s’est réjouie Valérie Fourneyron, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l'Education populaire et de la Vie associative.

« C’est cette vision de la jeunesse que j’entends promouvoir » a t-elle conclu. Le projet qui vise à davantage reconnaître l’expérience associative dans l’insertion professionnelle tend en effet à favoriser l’engagement des jeunes. Les actifs ne sont pas mis de côté : l’idée d’un congé d’engagement bénévole serait à l’étude.
, , , , , , , ,