Attentats du 13 novembre : réactions du secteur associatif et d'intérêt général

Attentats du 13 novembre : réactions du secteur associatif et d'intérêt général
Les attentats du 13 novembre ont mobilisé non seulement Paris, mais également les Français et l’opinion internationale. Le monde associatif et les initiatives d’intérêt général ont été également très présents. Voici un panorama non exhaustif des différentes réactions du secteur non-lucratif à ce drame.


Nous avons trouvé beaucoup de ces informations sur les réseaux sociaux qui ont joué un rôle majeur pour l’information et la solidarité lors de ces évènements qui ont endeuillé la France.

 

Les appels aux dons des associations qui sont intervenues lors des attentats

Dont celui des Sauveteurs Secouristes Parisiens : « Dans la nuit du 13 novembre 2015, l'association des Sauveteurs Secouristes Parisiens (SSP) affiliée à la Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme (FFSS) était en première ligne dans le secours et l’assistance aux victimes des attentats parisiens en renfort des services de secours et plus particulièrement de la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris. Dans notre mission d'association agréée de sécurité civile nous mettons bénévolement à disposition des services de l'Etat et des collectivités locales des moyens humains et logistiques à la hauteur des circonstances. La sollicitation hors norme de nos équipes sur le terrain de ces évènements dramatiques nous conduit aujourd’hui à effectuer un bilan matériel de notre équipement. Il s’avère que les stocks de matériels de traitement des urgences restant à notre disposition ne nous permettent plus  aujourd’hui de mener à bien notre mission. Nous devons les reconstituer au plus vite. » 

 

Des mécènes pour financer un fonds pour développer les start-ups contre le terrorisme

Lire le post Facebook de Jean-François Pillou, directeur délégué en charge du développement numérique au Figaro et fondateur de Commentcamarche.net

« Prenons l'exemple de l'application "Sécurité" de Facebook, c'est un bel exemple, mais suis-je le seul à être mal à l'aise à l'idée que Facebook en soit à l'initiative, aussi soudainement. N'est-ce pas le rôle des Etats que de protéger leurs citoyens ? Les données collectées ne seraient-elles pas plus utiles dans les mains des instances de lutte contre le terrorisme ? A mon humble niveau j'ai déjà eu quelques idées en un week-end, alors j'imagine que des milliers de personnes dans le monde peuvent en avoir tout autant. Si une seule de ces idées pouvait sauver des vies, cela vaut le coup d'être tenté. Je lance donc l'idée de monter un incubateur ou des fonds visant à soutenir des startups prêtes à "uberiser" la lutte contre le terrorisme, en espérant que cette bouteille à la mer sera lue par un membre du gouvernement, car ce type d'initiative ne peut être porté que par des instances gouvernementales. »

Lire l’article des Echos sur le sujet.

 

La plateforme jemengage.paris rassemble des initiatives bénévoles

Les appels sont relayés sur scoop.it et sur twitter : « Je veux aider ? Voici comment faire avec jemengage.paris »

 

Dire et redire le rôle du secteur associatif

Comme l’a fait Le mouvement associatif sur Facebook : « Face à ces épreuves, sans réponses toutes faites quant aux moyens à mettre en œuvre pour que de tels actes ne se reproduisent pas, Le Mouvement associatif et ses membres souhaitent réaffirmer leur engagement au service des valeurs qui fondent notre démocratie et notre République, au service d’un vivre ensemble qui permette à chacun de trouver sa place dans le respect de l’autre. Le monde associatif et les millions de citoyens qui l’animent ont un rôle à jouer pour que la solidarité, la fraternité, la liberté et la dignité de chacun ne soient pas de vains mots. C’est le défi qui est devant nous et que nous voulons relever ensemble. »

 

Prôner l’union et former un collectif

La tribune parue dans Libération du mouvement #NousSommesUnis

Parmi les 40 premiers signataires, des personnalités du monde associatif : Radia Bakkouch - présidente de Coexister ; Claire Hedon - présidente de ATD Quart Monde ; Abdelhak Sahli, président des Scouts Musulmans de France ; Pasteur Clavairoly - président de la Fédération Protestante de France ; Thibault Renaudin, secrétaire générale de l’Association de la Fondation Étudiante pour la Ville (AFEV) ; Véronique Fayet - présidente du Secours Catholique

Extrait : « Dès aujourd’hui avec tous les Français, traduisons nos intentions dans l’action. Nous pouvons rejoindre les hôpitaux les plus proches pour donner notre sang, adhérer aux associations créatrices de lien social, soutenir les ONG, tisser des liens avec nos voisins, lutter autour de nous contre le racisme et les préjugés… Le combat contre le terrorisme sera long, il sera dur, il nous réserve des moments difficiles, mais tant que nous agirons ensemble la France restera debout. »

Le communiqué « Nous sommes unis » a été partagé sur les réseaux sociaux dont Facebook, notamment par l’un des soutiens de La France s’engage et mécène, la Fondation Total qui écrit sur sa page : « "Coexister", lauréat de la France s’engage, vit et fait vivre les valeurs d’écoute, de dialogue et de respect qui, plus que jamais, doivent nous inspirer et nous guider. Nous sommes fiers d’accompagner son action. »

 

Relayer des informations utiles  

Les associations ayant pour champs d’intervention l’enfance ont relayé des contenus pédagogiques pour aider parents et enseignants, comme l’association Tournesol qui a posté la vidéo des Maternelles « Comment parler des attentats à nos enfants ? Hélène Romano, psychologue et spécialiste des traumatismes, vous aide à répondre aux questions de vos enfants. »

L’appel au don du sang de l’Etablissement français du sang sur les réseaux sociaux : « L’EFS salue l’engagement, la solidarité et la mobilisation des 9 000 donneurs qui se sont présentés sur les lieux de collecte le lendemain des attentats parisiens. Les besoins urgents ont été satisfaits. Il est à présent important d’anticiper afin que les niveaux de stocks permettent de répondre à l’ensemble des besoins à venir. La mobilisation des donneurs doit se poursuivre dans les prochains jours et les prochaines semaines. Aussi, l’Etablissement français du sang invite les donneurs à se rendre sur les lieux de collectes partout en France dès lundi 16 novembre. »

 

Prendre le contrepied et lutter contre la morosité

Comme Le Rire Médecin (photo d’illustration).

 

, , ,