Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Qu'avons-nous fait fin 2015 ?

Notre école a ré-ouvert mi-octobre, après la pause d'été, 91 élèves réfugiés syriens installés dans le Mont Liban ont rempli des salles de classes et mille activités ont commencé...


Qu'avons-nous fait en 2015 ?

Année scolaire 2015 - 2016 de l’école Yalla ! à Aley

Le 17 octobre 2015, la cour de l’école Yalla ! à Aley retentissait de nouveau des rires et des cris des enfants, après la pause des vacances estivales. 91 élèves, réfugiés syriens installés dans cette ville du Mont Liban, ont rempli les bancs des salles de classe, munis de leurs cartables et de crayons neufs. Agés de 5 à 12 ans, ils sont inscrits entre les niveaux grande maternelle et CE2.

Une équipe pédagogique renouvelée et engagée

L’équipe pédagogique de Yalla ! s’est renouvelée, après le départ pour l’Europe de notre ancien directeur Mohammad et des professeurs de mathématiques et d’activités artistiques. Les parents et élèves de l’école sont à présent accueillis par le sourire bienveillant de Ola, notre nouvelle

directrice syrienne. Ola se dédie au quotidien pour offrir aux enfants syriens une éducation de qualité, tout en soutenant durant son temps libre les droits des femmes réfugiées. Notre professeur de mathématiques, Ali, dont les cours animés passionnent les enfants, est lui aussi engagé au sein et en parallèle de l’école pour sa communauté. Mariam, notre professeure d’arabe d’origine syrienne, enseigne cette année également avec patience et rigueur les subtilités de la langue arabe classique. Le professeur d’anglais, Nasser, reconduit aussi son engagement ; ce professeur syrien, adepte d’une méthodologie basée sur l’appropriation de la langue par l’oral, fait résonner les murs de sa classe des comptines, poèmes et chansons que les enfants récitent avec entrain. Les heures d’activités artistiques, éducatives et sportives sont animées par Rehab, une syrienne gaie et chaleureuse qui occupe son nouveau poste avec le soutien de Ola. Enfin, seule libanaise de l’équipe et tout aussi motivée, Jihane initie les élèves à la langue française une fois par semaine, assistée de deux étudiants français de Sciences Po en échange à l’IFPO, Victor et Gabriel, tout en motivation.

(Crédit photo : Amy Leang)

 

Contribuer à la construction de la paix avec le partenaire Noun


Cette année encore Yalla ! enrichit l’enseignement quotidien offert aux élèves de séances d’activités psycho-sociales organisées avec des partenaires libanais.
En octobre, l’association Noun, spécialisée dans la construction de la paix entre les enfants syriens et libanais, a animé un week end d’activités ludiques, réflexives et artistiques pour nos élèves syriens et leurs camarades libanais. Les enfants ont pu, à travers la peinture, le sport et le jardinage, réfléchir sur le pardon et la paix, et produire une énergie positive catalysée dans leurs activités collectives. Cette expérience enrichissante sera renouvelée en 2016, en partenariat avec l’école publique libanaise et d’autres partenaires locaux pour en faire bénéficier plus d’enfants libanais. Le programme de Noun étant financé par l’Unesco, notre partenaire prévoit de monter une exposition au Palais de l’Unesco présentant tous les dessins des enfants.

 

Un accompagnement psychologique avec le partenaire Alouan


Nibal, une psychologue d’origine syrienne et membre de l’association libanaise Alouan, œuvre pour l’accompagnement psycho-social des réfugiés syriens à travers l’art thérapie. Depuis début décembre, elle organise chaque samedi une session de discussion et de conseils avec notre équipe pédagogique. Ces sessions servent à la fois de soutien moral et psychologique à nos professeurs en tant que réfugiés déracinés et en tant qu’enseignants faisant face à des élèves touchés voire perturbés par la guerre et l’exil. Les professeurs reçoivent des méthodes pour repérer les enfants en difficulté et tenter de les aider au sein de l’école à travers leur apprentissage quotidien. Début 2016, Alouan se propose d’organiser une formation auprès des professeurs sur leur domaine de spécialité, l’art thérapie, afin de lancer un atelier avant la fin de l’année scolaire.

 

Un partenariat rapproché avec l’Institut Français pour la promotion du français à l’école

Avec l’appui de l’Institut Français de Beyrouth, Yalla! a pu organiser une sortie scolaire au cinéma de l’Institut le 4 décembre. Les films courts visionnés par les enfants portaient sur les thèmes du voyage et de la différence. Grâce à la préparation assidue organisée lors des cours de 

français, les élèves ont pu mettre en pratique leurs mots de vocabulaire, illustrés dans chaque film. Cette sortie a été vivement acclamée par tous, grands et petits. Par ailleurs, le 28 décembre, Yalla ! a signé une convention avec l’Institut Français pour la réception d’un don de livres, en français et en arabe, permettant de monter le projet d’une bibliothèque au sein de l’école. Les professeurs seront par la suite formés à l’utilisation de la bibliothèque et des livres à des fins éducatives et ludiques. Dès mi-janvier, l’auteure libanaise Rania Zaghir, fondatrice de Library for Hope, viendra animer des séances de lecture à destination d’enfants syriens et libanais et formera notre équipe de professeurs à la lecture de contes en groupe.

Une année 2016 riche en projets


Alors que le premier trimestre de 2015 a démarré avec dynamisme autour de la consolidation de projets et partenariats, tout en lançant de nouveaux projets artistiques et éducatifs – l’atelier photographie, la bibliothèque – l’année 2016 s’annonce encore plus riche par l’aboutissement de ces projets prometteurs et la réalisation d’autres qui prennent encore racine – un concert à l’Institut Français, des ateliers de sensibilisation à l’environnement, l’initiation à l’art thérapie…

La photographie enchante les élèves de l’école Yalla !

Au mois de novembre, de généreux donateurs suisses et français ont fait don à Yalla ! Pour les Enfants de douze appareils photographiques et d’un rétroprojecteur. Ces précieux instruments ont été apportés à la directrice de l’école Yalla ! par Lucienne, fidèle soutien de l’association qui a organisé 

cette collecte. A peine arrivés au Liban, ils ont pris le chemin de l’école à Aley pour rencontrer les enfants, dont les sourires animés ont rendu la visite inoubliable !
Grâce à ce don d’appareil photos, Yalla! a pu mettre en place, début décembre, un atelier d’initiation à la photographie, animé par une bénévole libanaise, Fatima, photographe et ingénieure socioculturelle de la jeunesse et de la citoyenneté. Fatima partage avec entrain sa passion pour la photographie avec les enfants, âgés de 8 à 13 ans. Ces derniers apprennent en classe les secrets d’une photographie réussie, avant de pouvoir eux aussi s’emparer de l’objectif et capturer les images marquantes de leur vie quotidienne qu’ils souhaitent partager. En 2016, des enfants libanais rejoindront nos élèves syriens afin de créer un atelier mixte regroupant les élèves les plus motivés autour de cet art.
L’objectif de cet atelier est de donner aux enfants les outils pour qu’ils puissent s’exprimer, à travers l’art de la photographie, sur leurs joies et leurs difficultés et créer un espace de dialogue entre enfants syriens et libanais. Avec l’appui de sponsors et de dons, Yalla ! envisage d’organiser une exposition de leurs plus beaux clichés afin de valoriser les travaux des enfants et de contribuer à la sensibilisation aux droits des enfants réfugiés syriens au Liban et au dialogue de paix entre les diverses communautés en présence.