Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

« B-Corp » ou une façon plus responsable de voir l’économie

« B-Corp » ou une façon plus responsable de voir l’économie
Et si la poursuite du profit était aussi celle du bien commun ? C’est ce que défend la certification « B-Corp », comme Benefit-Corporation, qui identifie les entreprises alliant poursuite de la performance économique et préoccupation de leur impact social et environnemental. Un label innovant pour un capitalisme plus responsable.


Philosophie

Fondé en 2006 aux États-Unis, « B-Corp » a pour but de faire évoluer le capitalisme tout en questionnant la finalité des entreprises. Le leitmotiv de ce label est en effet de mettre au second plan la recherche de profit et les actionnaires pour privilégier les externalités positives sur la société et l’environnement. C’est l’ONG « B-Lab » qui se charge de le délivrer tout en respectant sa « Déclaration d’Interdépendance », un ensemble de principes qui prône l’utilisation du business pour la résolution des problèmes sociaux et environnementaux.

Comment ça marche ?

Les entreprises certifiées ont dû remplir un long questionnaire et répondre à des critères spécifiques pour obtenir ce fameux label. Bonnes pratiques, transparences, gouvernance… rien n’est laissé au hasard. Plus de 80 critères sur 200 doivent être remplis par les entreprises afin d’obtenir cette certification valable deux ans. Un suivi poussé et des audits sont menés par « B-Lab » au cours de cette période.

Au-delà de l’impact sur le bien commun, la force de ce label réside aussi dans le fait que les entreprises concernées y trouvent également leur compte. S’il n’existe pas de corrélation entre la performance économique et l’obtention du label « B-Corp », il est avéré que les entreprises certifiées bénéficient d’une image de marque positive, arrivent à mieux motiver leurs salariés et fidélisent plus facilement clients et investisseurs.

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui, soit presque dix ans après son lancement, plus de 1 500 entreprises sont labellisées « B-Corp »  dans près de 42 pays dans le monde, représentatives de 130 secteurs d’activité différents. De petites entreprises comme des multinationales ont rejoint le mouvement, à l’image de Patagonia ou Ben & Jerry’s. En 2015, « B-Corp » est arrivé en France et a récompensé deux entreprises pour l’instant.

L’organisation a également réussi à faire adopter dans vingt états américains un nouveau statut légal pour les entreprises appelé « Benefit Corporation ». Une petite révolution, car les entreprises labélisées pourront obtenir une protection non plus seulement aux vues de la maximisation de leurs profits, mais selon d’autres critères comme ceux d’impacts social et environnemental. Un beau moyen de promouvoir une nouvelle façon d’entreprendre.

, , ,