+ de 5000 patients sous ARV ont déjà pu bénéficier d'une charge virale en Guinée

+ de 5000 patients sous ARV ont déjà pu bénéficier d'une charge virale en Guinée
Grâce au projet OPP-ERA, plus de 5000 patients sous traitement antirétroviral contre le VIH/sida ont pu bénéficier d'une charge virale en Guinée. ce projet a permis d'introduire pour la première fois un accès gratuit à la charge virale dans le système public de santé guinéen et de maintenir son accès même pendant la crise Ebola. Solthis et le le Programme National de lutte contre le VIH ont organisé à Conakry un atelier de deux jours pour partager un premier bilan prometteur de ce projet OPP-ERA en Guinée et les perspectives pour les années à venir. Tenu les 23 et 24 mars en présence du Professeur Christine Rouzioux de l'ANRS, cet atelier interactif a réuni une centaine de personnes.


Les échanges entre cliniciens, patients, laborantins et institutionnels ont permis d'étudier les pistes d'amélioration pour renforcer encore la prescription de la charge virale, essentielle au suivi des patients sous traitement antirétroviral. Cet atelier a également abordé l'utilisation de ce test en pratique : interprétation des résultats et décision de renforcement de l'observance et/ou d'adaptation du traitement.

Cet atelier a ainsi été l'opportunité à la fois de montrer les premiers résultats prometteurs de ce projet mais aussi d'identifier les améliorations qui permettront à davantage de patients de bénéficier de cet examen notamment dans le cadre de la décentralisation de la prise en charge du VIH en Guinée

Le projet OPP-ERA vise à améliorer le suivi des personnes vivant avec le VIH à travers un accès gratuit à la charge virale (CV) et au diagnostic des nourrissons. Il vise aussi à ouvrir le marché des technologies de la CV à de nouveaux fournisseurs grâce au modèle des « Open Polyvalent Platforms (OPP) », et ainsi de diminuer le coût du test et élargir l’accès à cet examen pour les patients infectés.

Financé par UNITAID, le projet OPP-ERA est co-financé et mis en œuvre par un consortium de partenaires français – Expertise France, ANRS, Sidactionet Solthis – dans 4 pays : Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire et Guinée depuis mars 2013. Solthis est reponsable de la mise en oeuvre du projet en Guinée.

A ce jour en Guinée, plus de 5000 patients sous traitement antirétroviral ont pu bénéficier d'une mesure de charge virale VIH et ¾ de ces patients sont en succès thérapeutique.

 Les medias en parlent !

Une table ronde a été réalisée le jeudi 24 mars pour diffusion dans l'émission Santé + sur la chaîne publique RTG, durant laquelle sont intervenus le Pr. Christine ROUZIOUX (ANRS), le Pr. Mohamed CISSE (CHU Donka), le Dr Guillaume BRETON (Solthis Paris) et Penda DIALLO (Solthis Guinée)

Retrouvez sur AfricaGuinee.com « l'ONG Solthis à l'avant-garde de la lutte contre le VIH/sida en Guinée »

Retrouvez sur AfricaGuinee.com  " Lutte contre le sida en Guinée, l’ONG Solthis échange avec des spécialistes de la santé"

, , , , , , , , ,