Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Malakoff Médéric partenaire de l’association Laurette Fugain et de la CAMI

Malakoff Médéric partenaire de l’association Laurette Fugain et de la CAMI
Le groupe de protection sociale Malakoff Médéric a signé une convention de partenariat avec la Fédération CAMI Sport et Cancer et l’association Laurette Fugain pour développer la création de pôles d’activité physique et sportive dans les centres hospitaliers, au sein des services de cancérologie et d’hématologie. Le but de ce partenariat est de favoriser le développement de programmes qui permettent l’émergence de nouveaux modèles thérapeutiques et contribuent à améliorer la qualité de vie des patients en cours de traitement ou en rémission.


Les bienfaits de la pratique sportive pour les personnes atteintes de cancer

Chaque année, le cancer touche 365 000 nouveaux cas. Si plus de la moitié des patients guérit, la majorité d'entre eux ressent durablement les effets de la fatigue et des douleurs physiques dues aux traitements. Des études montrent pourtant que la pratique d'une activité physique durant le traitement du cancer permet de diminuer les effets secondaires de ce dernier mais aussi d’augmenter les chances de guérison et de réduire les risques de rechute.

C’est pourquoi, la fédération CAMI Sport et Cancer, créée par le docteur Thierry Bouillet et l’ancien sportif de haut niveau Jean-Marc Descotes, promeut les bienfaits de la pratique physique et sportive en cancérologie depuis de nombreuses années. La CAMI a ainsi mis en place trois pôles d’activités physique et sportive au sein même de structures hospitalières, en collaboration étroite avec les équipes médicales pour être au plus près des patients  .

« L'activité physique et sportive a une influence notoire sur le métabolisme et sur les mécanismes physiologiques. Les études ont permis de démontrer que l'activité physique et sportive lutte contre les facteurs de prolifération des cellules cancéreuses » explique Jean-Marc Descotes. D’après lui, la pratique d'exercices soutenus et adaptés permet aux malades de réduire leur état de fatigue de 36 %. En ce qui concerne les patients en rémission, la pratique d'une activité physique permet d’accroître les chances de survie et de diminuer les risques de rechute de 50 % sur les cancers du sein (Inwin 2011, Ibrahim 2011), du colon ( Meyhardt 2009 ; Des Guetz, Bouillet et la méta-analyse 2013) et de la prostate (C Kenfield, MJ Stampfer, E. Giovannucci et al. 2011 ; cohorte SPURE) .

La pratique d’une activité physique et sportive favorise le sommeil et permet de lutter contre l’anxiété et la dépression. Elle réduit également le risque de  récidive de 25 %.  

 Enfin, la pratique du sport permet de maintenir un lien social, de lutter contre le sentiment d’isolement que peut procurer la maladie et de retrouver confiance en soi. D’où l’importance de  déployer ces pôles Sport & Cancer au cœur des services hospitaliers.

 

8 nouveaux pôles d’activités physique et sportive d’ici fin 2018

Le soutien de Malakoff Médéric va permettre de déployer 8 nouveaux pôles d’activité physique et sportive d’ici fin 2018, avec une première ouverture à Lille en septembre 2016. Ce dispositif permettra la prise en charge de 1 200 patients en oncologie et 1 500 en hématologie. De nombreuses disciplines sportives - vélo, natation, tennis de table, arts martiaux, gymnastique ou danse -, seront proposées aux patients.

Cette initiative s’inscrit dans une série de partenariats déjà installés entre le groupe Malakoff Médéric, l’association Laurette Fugain et la CAMI. Le groupe de protection sociale avait apporté son soutien financier à la création du premier projet pilote de Pôle Sport & Cancer au sein du service de cancérologie de l’hôpital Avicenne à Bobigny, en juillet 2014. Il accompagne également l’association Laurette Fugain dans la lutte contre la leucémie depuis 2013.

Ce projet illustre l’engagement de Malakoff Médéric , qui a fait de la lutte contre le cancer l’une de ses priorités. En 2015, le Groupe a noué un partenariat avec l’Institut Curie pour la prise en charge du mélanome de l’œil. De plus, l’action sociale du Groupe travaille à l’émergence de projets innovants dans quatre domaines : la recherche médicale, l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de maladies graves, l’accompagnement des aidants familiaux, l’intégration des personnes en situation de handicap. Un bel exemple de solidarité !

, , , ,