Le mécénat de la Banque Populaire Rives de Paris pour la fondation Entreprendre

Le mécénat de la Banque Populaire Rives de Paris pour la fondation Entreprendre
Didier Meillerand reçoit dans l’émission À But Non Lucratif (BFM Business Radio – 10 avril 2016) quatre acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS). Cette semaine les actions de mécénat de Banque Populaire Rives de Paris avec la fondation Entreprendre pour la promotion et le développement de l’entreprenariat en France. Avec Yves Gevin, directeur général de Banque Populaire Rives de Paris, Xavier Delattre, directeur général de la fondation Entreprendre, Julien Vasseur, directeur national de l’association Entreprendre pour Apprendre, Julie Desane, ancienne PDG de mini Entreprise, et Nicolas Violette fondateur de Common Cents.


La fondation Entreprendre a été créée en 2008 par André Mulliez pour la promotion et le développement de l’esprit d’entreprendre. Avec 4 millions d’euros de budget annuel, provenant exclusivement de fonds privés, la fondation soutien l’entreprenariat grâce aux dons des entrepreneurs. Parmi ses principales actions, la sensibilisation des jeunes et l’aide à la création et à la reprise d’entreprise. Il s’agit selon Xavier Delattre, directeur général de la fondation, de dépasser cette notion négative très française autour de l’échec, et avec « exigence et bienveillance, aider les jeunes à aller plus haut et plus loin ». C’est aussi une conviction très forte des fondateurs de la fondation « que l’entreprise profite à tous », aux salariés et au territoire.

En 2014 la fondation Entreprendre a ouvert un lieu de coworking, la Filature, pour permettre un partage de moyens communs pour des associations, et pour leur permettre de mener des projets de co construction, comme Entreprendre pour Apprendre et 100 000 Entrepreneurs l’ont fait pour être plus efficaces dans leurs relations avec les académies notamment. Les projets de la fondation concernent l’ entreprenariat féminin et Déclic, un festival de l'esprit d'entreprendre qui aura lieu à Montrouge les 7 et 8 juin prochains.

Depuis 2008 la fondation Entreprendre a distribué 9 millions d’euros à des projets comme celui de l’association Entreprendre pour Apprendre. L’association agit au sein des collèges et des lycées pour développer les compétences entrepreneuriales des jeunes. Membre d’un réseau mondial, le Junior Achievment Worldwide, Entreprendre pour Apprendre a un budget de 4,5 millions d’euros dont 60% de fonds privés et 40% de subventions publiques. La fondation Entreprendre lui verse 150 000 euros dans le cadre d’une convention triennale. Julien Vasseur, directeur national de l’association Entreprendre pour Apprendre, précise l’importance de ce don qui sert à l’investissement et n’est pas fléché sur un projet particulier, ce qui permet à l’association de se développer globalement.

Avec 1200 parrains et marraines en France, 1900 enseignants mobilisés, l’association a permis la création de 1374 mini entreprises et sensibilisé 25 000 jeunes par an grâce à des programmes pédagogiques en méthode active de mise. Les entreprises mécènes donnent aussi du temps de leurs collaborateurs, par le biais du mécénat de compétences. L’association aimerait que ce genre de mécénat se développe en France. Son mécène historique, Adecco, envoie chaque année une centaine de collaborateurs qui viennent coacher des élèves pour les entretiens d’embauche et les accompagner dans la création de leur mini entreprise.

Julie Desane était en seconde quand l’association est venue dans son lycée pour  accompagner les élèves dans la création d’une mini entreprise. Deux heures par semaine pour jouer le jeu, pour créer une vraie entreprise mais aussi des interactions avec un parrain (20 heures en tout) et qui selon la jeune fille aujourd’hui en BTS audiovisuel, «  donnent envie d’aller plus loin », et pourquoi pas un jour créer sa propre entreprise…

La Banque Populaire Rives de Paris, créée il y a 100 ans par des entrepreneurs pour pallier à manque de confiance des banques classiques, soutient la Fondation Entreprendre, qu’elle a rencontré via l’association 100 00 Entrepreneurs. Les engagements RSE de la banque sont liés avec l’essence coopérative de la banque. Sa vocation est de soutenir les initiatives participant au développement du territoire et à l’insertion. Les RTT solidaires, lancés il y a peu pour que des collaborateurs puissent donner des RTT pour accompagner des associations, s’inscrit dans cette démarche.

Au-delà des 45 000 euros versés à la Fondation Entreprendre, ce sont également une quarantaine de collaborateurs  qui participent à la sensibilisation des jeunes à l’esprit d’entreprendre. Pour Yves Gevin, directeur de la Banque Populaire Rives de Paris, « un engagement dans la durée est très important ».

 

Rubrique digitale #ABNL : cette semaine Nicolas Violette de Common Cents revient sur la collecte de l’Agence du Don en Nature via Amazon, avec le panier partage. Son coup de cœur, Charity

L'émission À but non lucratif est diffusée sur la radio BFM Business le dimanche à 14h. Vous pouvez retrouver le podcast des émissions sur la page À but non lucratif ainsi que sur son fil twitter @abutnonlucratif. Animée par Didier Meillerand À but non lucratif propose aux auditeurs la mise en lumière d’une initiative positive, solidaire, caritative ou humanitaire financée par une entreprise et portée par ses valeurs humaines ou de responsabilité sociale, dans le champ économique du Non Profit Business.

, , , , , , ,