[RADIO] Le mécénat de la fondation Placoplatre pour l'insertion professionnelle

[RADIO] Le mécénat de la fondation Placoplatre pour l'insertion professionnelle
Didier Meillerand reçoit dans l’émission À But Non Lucratif (BFM Business Radio – 10 avril 2016) quatre acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS). Cette semaine le mécénat de la fondation Placoplatre pour soutenir l’insertion professionnelle dans les métiers du plâtre notamment. Avec Patrice Bernard, délégué général national de la Fédération Compagnonnique, Léonard Bayeurte, compagnon itinérant du tour de France ébéniste, Jean-Luc Marchand président de la fondation Placoplatre et Bertrand Pégorier, charpentier maître d’apprentissage.


Placoplatre est une entreprise du groupe Saint-Gobain employant 1 500 personnes et réalisant 500 millions d’euros de chiffre d’affaires. Jean-Luc Marchand est président de la fondation Placoplatre dont le budget de mécénat est de 250 000 euros par an.

La fondation Placoplatre mécène les Compagnons du devoir à hauteur de 30 000 euros chaque année. Le soutien est aussi logistique avec des centres de formation pour métiers de plaquiste ou de plâtrier mis à disposition des compagnons, parfois sous forme de mécénat de compétences quand des collaborateurs interviennent ou encore via du financement de matériel ou d’outils pédagogiques.

Pour la fondation Placoplatre soutenir les Compagnons est une aide à l’insertion sur des métiers autour du plâtre souvent mal connus et pourtant nécessaires. Les bénéfices en communication sont le fait de  montrer que plus loin que le métier, l'entreprise privilégie aussi un investissement à long terme auprès des acteurs concernés et du tissu local. S'ajoute à cela la fierté  d’appartenance des collaborateurs sur les valeurs communes de transformation de la matière et d'un Mécénat au cœur du métier de l'entreprise.

La fondation Placoplatre a aux côtés de cet axe insertion professionnelle un axe environnement et préservation de la biodiversité. Le lien est la gestion des carrières de gypse qui permet la fabrication du plâtre, élément non polluant et recyclable indéfiniment.

Patrice Bernard est le délégué général de la fédération compagnonnique, une des trois organisations représentant les compagnons en France (avec Les Compagnons du Devoir et l’Union Compagnonnique).  La fédération compagnonnique gère ses propres centres de formation, aujourd’hui essentiellement grâce au financement public. Et accompagne chaque année 650 jeunes itinérants et 2000 apprentis et lycéens alternants. Avec un budget de 40 millions d’euros la fédération organise également l’hébergement des jeunes ainsi que la mise en place et l’animation des cours du soir. 

Léonard Bayeurte est un jeune compagnon qui effectue son tour de France. Il travaille la journée auprès d’un ébéniste et suit le soir des cours techniques, précisant que l’ébénisterie n’est pas seulement le travail du bois et que ce qui lui plaît particulièrement ce sont les perspectives de travail en matière de design.

Léonard Bayeurte souligne l’investissement personnel très fort en tant que compagnon « parce qu’on part de chez soi jeune. Le voyage permet de s’ouvrir au monde mais aussi de découvrir l’entreprise, ce qui permet d’envisager créer la sienne. Ce qui lui plaît particulièrement dans le compagnonnage c’est le fait qu’au fur et à mesure on redonne : « la transmission de savoirs fait la différence avec autres centres de formation ». 

Bertrand Pégorier, charpentier, ancien itinérant, est aujourd’hui accueillant pour les jeunes compagnons qui comme léonard font le tour de France des compagnons. Les métiers d’artisan comme la charpenterie évoluent beaucoup, les échanges avec les Compagnons sont donc essentiel dans la transmission des pratiques, mais pas seulement. « Le voyage est un formidable outil pour les jeunes savoir-faire et savoir-être ». L’accompagnement quotidien, dans le travail mais aussi après, fait la différence. La logique du compagnon est d’évoluer toute sa vie donc ces échanges avec les plus jeunes favorise cette démarche, permet de garantir une main d’œuvre qualifiée tout en pérennisant un savoir-faire.

Rubrique « Actualité du non-profit » : retrouvez toutes les actualités de l'intérêt général, du mécénat, des associations et de la philanthropie sur carenews.com dans À But Non Lucratif. Des informations à faire passer ? Postez vos contenus sur le portail participatif carenews.com ! Cette semaine le Comité de la Charte Don en Confiance, Les Apprentis d’Auteuil, le Centre des Monuments Nationaux, Handicap International.

Rubrique Expert de Sylvain Reymond, responsable du mécénat et des partenariats solidaires de IMS-Entreprendre pour la cité : Associer mécénat et performance, avec par exemple la fondation Carrefour : « la marque sert autant la cause que la cause sert la marque ».

L'émission À but non lucratif est diffusée sur la radio BFM Business le dimanche à 14h. Vous pouvez retrouver le podcast des émissions sur la page À but non lucratif ainsi que sur son fil twitter @abutnonlucratif. Animée par Didier Meillerand À but non lucratif propose aux auditeurs la mise en lumière d’une initiative positive, solidaire, caritative ou humanitaire financée par une entreprise et portée par ses valeurs humaines ou de responsabilité sociale, dans le champ économique du Non Profit Business.

, , , , , ,