Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Réadaptation d'Issa Moussa, jeune tétraplégique de 17 ans

Réadaptation d'Issa Moussa, jeune tétraplégique de 17 ans
Au Niger, rien n’est mis en place pour faciliter la vie des personnes à mobilité réduite. Très peu de structures existent pour leur prise en charge médicale et les installations publiques de la vie quotidienne ne sont pas adaptées. Alors, lorsque l’on se retrouve tétraplégique comme Issa, il est difficile d’envisager de poursuivre une vie normale.


Issa est un jeune nigérien de 17 ans, scolarisé au CFPA de Zinder en formation professionnelle gestion et comptabilité. Il est accueilli et pris en charge à notre internat depuis maintenant 10 ans. Mais sa vie a brusquement pris un tournant inattendu, lorsque en juillet dernier, il a un grave accident de moto qui le rend tétraplégique.

Depuis son accident, Issa a été opéré plusieurs fois au Niger, cela lui a permis de survivre à l’accident mais il va devoir réapprendre à vivre maintenant !

Pour permettre à Issa de s’adapter à son nouvel état physique, il est nécessaire qu’il suive une rééducation adaptée et bénéficie des soins appropriés. Le Niger compte des kinés mais manque cruellement de médecins rééducateurs et de protocoles adaptés à la prise en charge d’un patient tétraplégique. En janvier dernier, nous l’avons donc transféré au Maroc, dans le centre de rééducation fonctionnelle Noor. Aujourd’hui, il est parfaitement pris en charge, à tous les niveaux. Mais l’hospitalisation a un coût d’environ 20 000€ pour 4 mois. A cela il faut ajouter le transport médicalisé de Niamey à Casablanca pour un montant de 10 000 €.

La réadaptation d’Issa ne s’arrête pas à sa rééducation fonctionnelle. Lorsqu’il sera de retour au Niger, Issa aura besoin du matériel avec lequel il va devoir réapprendre à vivre. Ce matériel a également un coût : 5 700€. Additionné à cela, il aura besoin d’un accompagnement quotidien toute sa vie, par des kinés et des infirmiers mais également par un assistant de vie. Des travaux devront également être faits pour qu’il puisse habiter et circuler à l’internat de Niamey.

Enfin, de nombreux médecins ont évoqué la possibilité de pratiquer une intervention chirurgicale grâce à laquelle il pourrait gagner en autonomie. Il s’agit d’un transfert de certains tendons de sa main vers d’autres muscles ne fonctionnant plus. Grâce à cette opération, il regagnerait l’entière mobilité de ses mains ! L’intervention est délicate et la rééducation post opératoire est lourde.

Si vous souhaitez soutenir Issa dans son parcours de réadaptation, nous vous invitons à faire un don à notre association YARA en suivant ce lien : http://yara-lnc.blogspot.fr/search/label/actu

, , , , ,