[RADIO]Le mécénat de Azureva et le tourisme social et solidaire

[RADIO]Le mécénat de Azureva et le tourisme social et solidaire
Didier Meillerand reçoit dans l’émission À But Non Lucratif (BFM Business Radio – 22 mai 2016) des acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS). Cette semaine le mécénat de Azureva en faveur du tourisme social et solidaire, avec Jean Pochoy, président d’Azureva, Christophe des Roseaux, directeur des investissements tourisme loisirs culture de la Caisse des Dépôts, Alain Cezac maire de Mur-de-Barrez, Cathy Darietto, fondatrice de l’association Après la Pluie et Sylvain Crapez, délégué général de l’UNAT.


Azureva est une association spécialiste des vacances en famille, historiquement dédiée aux salariés de la Poste, qui gère 36 villages vacances et réalise 55 millions de chiffres d’affaires. Elle emploie 190 CDI ainsi que des saisonniers. Azureva est un des acteurs du tourisme social et solidaire. En France le tourisme social et solidaire représente 5 millions de vacanciers sur 1 800 implantations touristiques et 5% du chiffre d’affaires global du secteur. Les entreprises sociales et associations du secteur du tourisme social et solidaire, engagées pour le départ en vacances du plus grand nombre, les vacances pour tous, sont notamment fédérées par l’UNAT, union  nationale des acteurs du tourisme, une association reconnue d’utilité publique créée en 1920.

Le groupe Caisse des Dépôts intervient en investisseur, sur ses fonds propres, aux côtés des opérateurs de tourisme. Une partie de ses résultats est investie dans des projets d’intérêt général, notamment pour la rénovation du patrimoine immobilier, nécessaire pour le développement économique touristique. En matière d’emploi la moyenne est de 22 ETP par village vacances, une des raisons qui poussent les collectivités territoriales à s’investir dans le développement du tourisme, notamment celui, engagé, des vacances pour tous. Alain Cézac, maire de Mur-de-Barrez précise que « les territoires ont besoin de valoriser leurs espaces pour les faire mieux connaître et aussi de financements » et qu’elles ont un rôle de facilitateur : « la volonté politique joue un grand rôle dans la réussite des projets ». L’économie sociale et solidaire permet aussi de compléter les baisses de financements publics et d’aménager de manière plus durable, de façon collective, la ruralité.

L’association Après la pluie est soutenue par le mécénat de Azureva. Elle a pour but d’améliorer le quotidien d’enfants atteints de cancer. Après la Pluie organise notamment Glisse en cœur chaque mois de mars au Grand-Bornand qui est le premier événement caritatif de la montagne en France. Azureva soutient cet événement qui a permis de récolter 309 000 euros en début d’année. L’an prochain Glisse en cœur se tiendra au bénéfice de l’association ELA. Avec JeanPochoy, leur président, 19 salariés d’Azura ont participé à la course et montré qu’au-delà des vacances sociales et solidaires, qui sont un moyen d’accompagner les familles des enfants malades pour des séjours reconstituants, la participation de l’entreprise, concrètement, aux actions de l’association, est un plus, bénéfique pour tous.

Un portail commun de valorisation des vacances solidaires, lesvillagesvacances.com a été mis en place par l’UNAT qui montre l’importance de la co construction.

Rubrique digitale #ABNL : cette semaine Nicolas Violette de Common Cents revient sur la solidarité « ubérisée » et plus particulièrement sur l’association Bénévoles at Home qui met en relation au travers d’une appli mobile des bénévoles et des gens dans le besoin. Dons, signalements de SDF, l’appli facilite la générosité avec ses « anges gardiens ». Son coup de cœur : Football for Good en Ouganda.

Rubrique Associations de Olivier Cueille, co-fondateur de MicoDon : le bilan des associations et le compte emploi des ressources (CER).

L'émission À but non lucratif est diffusée sur la radio BFM Business le dimanche à 14h. Vous pouvez retrouver le podcast de l'émission sur Bfm.com ainsi que sur son fil twitter @abutnonlucratif. Animée par Didier Meillerand À but non lucratif propose aux auditeurs la mise en lumière d’une initiative positive, solidaire, caritative ou humanitaire financée par une entreprise et portée par ses valeurs humaines ou de responsabilité sociale, dans le champ économique du Non Profit Business.

, , , , , , ,